faire mouche

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XXe siècle) Composée de faire et de mouche
Note : Le point central d’une cible est marqué en noir comme les mouches galantes des belles.

Locution verbale Modifier

faire mouche \fɛʁ.muʃ\ (se conjugue → voir la conjugaison de faire)

  1. (Sens propre) Toucher le centre d’une cible.
    • D’un geste sec, la Frise arma le fusil, puis il se dirigea vers la porte, l’ouvrit brusquement, sortit, épaula son arme et commença à tirer, calmement ... Il lui sembla faire mouche. — (Jean Mazarin, HLM blues, French Pulp, 2014)
  2. (Par extension) Atteindre le but que l’on vise.
    • Oui assurent ses plus fidèles lieutenants : il était en train de regagner du terrain dans la dernière ligne droite, son positionnement de fin de campagne commençant à faire mouche dans l'opinion. — (Marie Visot & Cyrille Lachèvre, Les sales gosses de la République, Michel Lafon, 2014, introduction)
    • Ce n’est pas toujours la réplique attendue, mais, à chaque fois, elle fait mouche. Et la salle applaudit. — (Brigitte Salino, L’avocat Eric Dupond-Moretti se prend au jeu sur scène, Le Monde. Mis en ligne le 4 février 2019)
  3. (Figuré) En mettre plein la vue.
    • Quant au style, [l'auteur] essaie de faire mouche à chaque phrase ce qui est fatigant — (Jean-Louis Lessard, À la hache sur laurentiana.blogspot.com. Mis en ligne le 17 juin 2007)

SynonymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier