forme savante

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Composé de forme et de savant.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
forme savante formes savantes
\fɔʁm sa.vɑ̃t\
Exemples de formes savantes.

forme savante \fɔʁm sa.vɑ̃t\ féminin

  1. (Linguistique) Dans un doublet de mots ayant la même étymologie, la forme savante est la forme du mot, recréé directement à partir du mot d'origine étymologique, souvent à partir du latin médiéval. — Note : Souvent ces formes savantes se sont imposées, parfois avec un sens différent de la forme populaire. Rarement, elles peuvent être tombées en désuétude.
    • Ainsi, dans ces deux verbes, la forme populaire dépareiller et la forme savante désappareiller demeurent concurrentes. L'Académie autorise indistinctement l'emploi de l'une ou de l'autre forme, tout en reconnaissant que la forme populaire est la plus usitée. — (Émile Agnel, De l'influence du langage populaire sur la forme de certains mots de la langue française, Paris : Librairie J. B. Dumoulin, 1870, p. 41)
    • Decima, centesimum, millesimum n'ont pu donner en français que dîme, centième, millième; dixième est un dérivé français de diz, et n'a pas de rapport avec decimum. Quant à décime, c'est une forme savante de decimum, d'après laquelle les inventeurs du Système Métrique ont forgé par analogie centime et millime. — (Auguste Brachet, Dictionnaire des doublets ou doubles formes de la langue française, supplément, Paris : Librairie A. Franck, 1871, p. 18)
    • Ce qui a pu causer la méprise de ces deux regrettables philologues, c'est que les formes savantes antérieurement aux quinzième et seizième siècles n'appartinrent en effet jamais à ce qu'on peut appeler la langue courante. Elles restèrent à peu près exclusivement à l'usage des gens d’Église, des juristes, des savants, des lettrés et particulièrement des traducteurs […]. — (« Études sur un double mode de formation des mots français dérivés du latin », lu par M. Luce, séance du 20 mars 1863, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres : Comptes rendus des séances de l'année 1863, par Ernest Desjardin, tome 7, Paris : chez Auguste Durand, 1864, p. 49)
NotesModifier
  • Ce terme est généralement utilisé au singulier.

AntonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier