hépatique

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du latin hepaticus.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
hépatique hépatiques
\e.pa.tik\

hépatique \e.pa.tik\ masculin et féminin identiques

  1. (Anatomie, Médecine) Relatif au foie.
    • Cette sensation se produisait, soit que l’on percutât sur les doigts de cette main, soit, mieux encore lorsqu'une autre personne pratiquait la percussion, sur un point quelconque de la région hépatique, en avant. — (Dr T. Gallard, Traitement des kystes et des abcès du foie, Journal de thérapeutique n° 13 du 10 juillet 1877, en recueil : tome 4 - 1877, Paris : chez G. Masson, page 502)
    • Dans une étude publiée jeudi dans Science, des chercheurs internationaux explorent une voie sous-étudiée: tuer les parasites dès le foie, la phase hépatique, avant l’apparition de la maladie… au lieu de la phase plus tardive dite sanguine, sur laquelle la majorité des médicaments anti-paludiques actuels se concentrent, notamment les dérivés de l’ancestrale quinine. — (Soha Gafaar, A la recherche de nouvelles molécules contre le paludisme, progres.net.eg, 11 décembre 2018)
    • L’exploration par IRM des voies biliaires, souvent appelée bili-IRM ou cholangio-IRM par analogie à la cholangiographie rétrograde, se donne pour objectif d’analyser la paroi, le contenu des voies biliaires et le retentissement hépatique. — (Alain Luciani, ‎Alain Rahmouni, IRM en pratique clinique, 2017, page 541)
  2. (Vieilli) Qualifie une couleur semblable à la couleur du foie sain.
    • Cette combinaison est noire et opaque pendant la fusion; mais, après le refroidissement, elle a une couleur hépatique, et ressemble parfaitement au foie de soufre ordinaire. — (Jöns Jakob Berzelius, Traité de chimie, traduit de l’allemand, édition refondue par Jean Benoit Valérius, Bruxelles : Adolphe Wahlen & Cie, 1839, volume 1, page 298)

SynonymesModifier

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
hépatique hépatiques
\e.pa.tik\

hépatique \e.pa.tik\ féminin

  1. (Botanique) Genre de renonculacées dont une espèce, l’hépatique commune, ou anémone hépatique était employée comme remède dans les affections du foie.
    • Ces plantes rases, très denses, comme une mousse frisée, ce sont des hépatiques. C’est une calamité pour certaines pépinières, car elles couvrent vite les surfaces des substrats riches en engrais azotés, tourbeux, humides. — (Noémie Vialar, Question des lecteurs, un jardin de A à Z, journal La Croix, 28-29 novembre 2015, page 27)
  2. (Botanique) Division de l’embranchement des plantes embryophytes, Hepaticophyta ou Hepaticae.
    • La vascularisation a commencé avec les Bryophytes (mousses et hépatiques) qui sont intermédiaires entre les organismes végétaux aquatiques et les plantes terrestres, leur reproduction nécessitant la présence d’eau.— (Suty Lydie, « Chapitre 1. Rappels de biologie », dans : , La lutte biologique. Vers de nouveaux équilibres écologiques, sous la direction de Suty Lydie. Dijon cedex, Éducagri éditions, « Sciences en partage », 2010, p. 13-42. URL : https://www-cairn-info.wikipedialibrary.idm.oclc.org/---page-13.htm)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier