Voir aussi : Martial

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De Mars dieu de la guerre chez les Romains, par l'intermédiaire du radical mart des cas autres que le nominatif et le vocatif.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin martial
\maʁ.sjal\
martiaux
\maʁ.sjo\
Féminin martiale
\maʁ.sjal\
martiales
\maʁ.sjal\

martial \maʁ.sjal\

  1. Qui dénote une âme belliqueuse.
    • Les étranges figures dont tout Mangarévien bigarrait sa peau, jointes à sa longue barbe et sa chevelure flottante, lui donnaient un air martial et terrible, […]. — (Caret, Archipel de Mangaréva (Iles Gambier), dans Revue de l’Orient, 1844)
    • Si j’avais hésité, si je n’avais pas tenu le langage martial que j’ai tenu, si je n’avais pas eu l’attitude belliqueuse que j’ai eue, […], je me serais considéré comme un de ces Français dégénérés, pour lesquels la patrie n’est qu’un mot, dont souvent même ils se raillent. — (Émile de Girardin, en préface de Le dossier de la Guerre de 1870 - 23 septembre 1877)
    • […] Brichot, ayant commencé à raconter l’histoire de la mère de Blanche de Castille qui « avait été avec Henri Plantagenet des années avant de l’épouser », voulut s’en faire demander la suite par Swann en lui disant : « N’est-ce pas, monsieur Swann » — sur le ton martial qu’on prend pour se mettre à la portée d’un paysan ou pour donner du cœur à un troupier […] — (Marcel Proust, Un amour de Swann, 1913, réédition Le Livre de Poche, page 88)
    • À un diapason plus grave et dans une mesure plus lente, les églises retentissaient des échos de l’exaltation martiale, […]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 213 de l’édition de 1921)
  2. Relatif au combat, à la guerre.
    • Les arts martiaux.
  3. (Biologie) Relatif au métabolisme du fer dans un organisme.
    • L’identification d’une carence martiale (carence en fer) est possible grâce aux dosages sanguins des marqueurs du métabolisme du fer. — (Choix des examens du métabolisme du fer en cas de suspicion de carence en fer, HAS (mars 2011) → lire en ligne)
  4. (Par extension) (Vieilli) Qualifie un remède qui contient du fer.
    • Le même auteur a aussi conseillé de boire, dans le moment même, une grande quantité d'encre, comme contenant du fer ; […]. Il a aussi conseillé les foies de soufre martiaux, comme ayant doublement la propriété de dissoudre l'arsenic , comme soufre et comme fer ; mais ce moyen serait dangereux au commencement. — (Desbois de Rochefort, Cours élémentaire de matière médicale, nouvelle édition corrigée par A.-L.-M. Lullier-Winslow, Paris : Méquignon l'aîné père, 1817, vol.1, page 235)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • martial sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin Martialis.

Adjectif Modifier

Nature Forme
Positif martial
\ˈmɑɹ.ʃəl\ ou \ˈmɑː.ʃəl\
Comparatif more martial
\ˌmɔɹ ˈmɑɹ.ʃəl\ ou \ˌmɔː ˈmɑː.ʃəl\
Superlatif most martial
\ˌmoʊst ˈmɑɹ.ʃəl\ ou \ˌməʊst ˈmɑː.ʃəl\

martial \ˈmɑː.ʃəl\

  1. Martial.

Quasi-synonymesModifier

PrononciationModifier

HomophonesModifier