Voir aussi : Liane

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1694) Mot français des Antilles, des dialectes de l’Ouest ; de lien. (1640) lienne.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
liane lianes
\ljan\

liane \ljan\ féminin

 
Une liane sur le tronc d'un pin au Texas
 
Une liane dans le Maryland
  1. (Biogéographie, Botanique, Écologie) Plante sarmenteuse qui prend appui sur un support.
    • […] tous deux pouvaient continuer leur conversation, à moitié cachés par les lianes de liserons et de capucines enroulées au-dessus de leurs têtes. — (Alexandre Dumas, Joseph Balsamo, 1846)
    • Les vignes sauvages, les bignonias, les coloquintes, s'entrelacent au pied de ces arbres, escaladent leurs rameaux, grimpent à l’extrémité des branches, s'élancent de l’érable au tulipier, du tulipier à l’alcée, en formant mille grottes, mille voûtes, mille portiques. Souvent, égarées d’arbre en arbre, ces lianes traversent des bras de rivière, sur lesquels elles jettent des ponts de fleurs.— (François-René de Chateaubriand, Atala, Vialat (Paris), 1849, p.16-17)
    • La grande variété de la strate arbustive entremêlée des lianes de Clematis Vitalba […] comme aussi la prédominance du Chêne pédonculé et du Hêtre impriment a ces bois mésophiles une physionomie très tranchée […] — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 172)
    • Pour favoriser le développement des crampons apparaissant à chaque nœud, on plaquera chaque nœud contre le tuteur par un lien de khleng por ; les crampons se développant, le bourgeon situé au nœud débourre et donne naissance à une branche fructifère ; si au contraire les crampons ne trouvent pas de point d’appui, ils ne se développent pas et généralement le bourgeon également; de ce fait, on a des tiges qui grimpent sans brancher,des lianes peu fournies donc fructifiant faiblement.— (J. Marinet Étude économique et culturale du poivre au Cambodge in L'Agronomie tropicale : publication mensuelle du Ministère des colonies (Direction de l'agriculture, de l'élevage et des forêts), Paris, 1955)
    • Le type biologique liane, dont la définition exclut les plantes volubiles ou grimpantes herbacées, mais auquel on doit rattacher les végétaux à tiges ligneuses plaquées contre le tronc d’un phorophyte à l’aide de racines adhésives, à la façon du Lierre mais parfois capable de perdre le contact avec (…)— (Jean-Louis Trochain, Écologie végétale de la zone intertropicale non désertique, 1980, p.192)
    • Des plantes bulbeuses avaient eu le temps de s'installer, il y avait des lianes, des arbustes en grande quantité dont beaucoup d'épineux traduisaient le stade classique de la friche armée et puis des jeunes arbres qui poussait à la faveur de cette friche armée. — (Gilles Clément, Jardins en mouvement, friches urbaines et mécanismes de la vie dans le Journal d'agriculture traditionnelle et de botanique appliquée, 1997 p. 156)
    • Ces arbres atteignent 25 à 30 mètres de haut et ils sont associés à un sous-bois abondant, à des lianes et à des plantes épiphytes.— (Paul Seiber Amérique du Sud : paysages et végétation, 1998, Ulmer, p. 76)
    • Le long des lisières stables, comme les berges des fleuves ou les pentes très fortes, on observe tout un ensemble de plantes particulier et très diversifié comptant aussi bien des lianes et des épiphytes, des arbustes ou des herbes terrestres. — (Patrick Blanc Folies végétales, 2007, Chêne, p. 20)
    • Les forêts les plus riches en lianes se trouvent dans les ripisylves planitiaires lumineuses et à sous-étages denses préférentiellement dans la zone subméridionale. — (Annik Schnitzler-Lenoble, Forêt alluviales d'Europe, 2007, p. 54)
    • En vérité, Sequoia sempervirens est le seul arbre à atteindre et dépasser les 100 mètres de hauteur. Les lianes atteignent des longueurs bien plus élevées, de 400 et peut-être même 1000 mètres, mais ce ne sont pas des arbres. — (Gourdin Henri, Les Séquoias, Actes Sud/Le Nom de l’arbre, 2008, page 43)
    • Aux latitudes tempérées de l’hémisphère nord, les milieux alluviaux sont significativement plus riches en lianes arborescentes que dans les forêts non alluviales, à dynamisme sylvigénétique plus lent. — (Annik Schnitzler & Patricia Heuzé, Les Lianes des forêts inondées d’Europe, dans Écosystèmes forestiers des Caraïbes, Karthala, 2009, p. 646)
    • Le fait qu'on trouve cette liane dans de nombreux jardins méditerranéens, ainsi que son aspect exotique, laisse croire qu'elle n'est pas rustique. — (Philippe Bonduel, Fragrantissima : Le guide des plantes parfumées, édition Ulmer, 2012, p. 20)
    • Peu nombreuses en Europe (clématite, bryone, chèvrefeuille, jasmin, lierre…), les lianes ou « plantes grimpantes », sont fréquentes dans les forêts tropicales, qui leur doivent une bonne part de leur aspect exotique et surprenant. — (Luc Jacquet et Francis Hallé, Il était une forêt, Actes Sud, 2014, p. 64)
    • Les tableaux, alignés le long des murs, scintillent sous l’éclairage tamisé. «Il était une fois demain» raconte un monde où la nature reprend ses droits, où les lianes folles recouvrent le bitume de nos arrogantes cités. — (Sarah Belien et Héléna Berkaoui Jungle in the city, Libération, 23 juin 2016)
    • On remarque ainsi les forêts des bords de l’Adour qui prennent des allures de forêts tropicales avec l’exubérance de la végétation, l’existence de véritables rideaux de lianes, et l’union des couverts forestiers des deux rives composants de véritables galeries. — (Précieuses forêts riveraines: les ripisylves, Humanité et Biodiversité, 22 août 2016)
  2. (Figuré) Femme filiforme au corps souple.
    • Trois top-modèles vivaient en colocation dans l'appartement prêté par un couturier en vogue.
      Une quatrième débarqua de sa Russie natale, une longue liane de 180 cm, belle, de naturel parée.
      — (Patricia Lepetit, Les colocataires, TheBookEdition, 2015, page 32)
    • Chez Armani Privé, le spectacle est en partie assuré par Cate Blanchett, qui joue à merveille son rôle d’égérie : la liane blonde met en valeur les vêtements (cette fois, une combinaison noire), sourit, pose bras dessus bras dessous avec Giorgio. — (En découdre ou pas par Sabrina Champenois et Elvire von Bardeleben, Libération, 6 juillet 2016)

HyperonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier