liminaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du latin liminaris, de limen, -inis (« seuil »).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
liminaire liminaires
\li.mi.nɛʁ\

liminaire \li.mi.nɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui sert de préface à un livre, à un prologue, à une épître, à un discours.
  2. (Par extension) Initial, préalable, prélude.
  3. (Médecine) (Psychologie) Qui est au niveau du seuil de perception (c.-à-d. tout juste perceptible) (cf. subliminal).

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
liminaire liminaires
\li.mi.nɛʁ\

liminaire \li.mi.nɛʁ\ masculin

  1. Par opposition aux annexes, pages placées au début d’un ouvrage (la page titre, la table des matières, la préface, les remerciements, l’avant-propos, etc.).
    • Les liminaires d’un livre.
    • « On néglige probablement beaucoup trop les liminaires des ouvrages du XVIe siècle : on les tient pour pur artifice mondain. Pourtant, l’auteur y présente son œuvre, ses intentions, ses craintes. » — (Gabriel-André Pérouse, Nouvelles françaises du XVIe siècle : images de la vie du temps, 1974, page 246)

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

avant-propos, préface, prolégomènes

TraductionsModifier

RéférencesModifier