Voir aussi : Lorrain

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

En ancien français lohereng[1] ; voir Lorrain pour des explications détaillées.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin lorrain
\lɔ.ʁɛ̃\

lorrains
\lɔ.ʁɛ̃\
Féminin lorraine
\lɔ.ʁɛn\
lorraines
\lɔ.ʁɛn\

lorrain \lɔ.ʁɛ̃\ masculin

  1. Relatif à la Lorraine ; originaire de Lorraine.
    • Dans le commencement de ce siècle le cheval lorrain était de petite taille, il possédait un certain degré de robusticité, mais il était incapable de faire de grands travaux, on en voyait jusqu’à 6, 8 attelés à une charrue. — (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

HyponymesModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
lorrain lorrains
\lɔ.ʁɛ̃\

lorrain \lɔ.ʁɛ̃\ masculin

  1. (Linguistique) Langue d’oïl parlée en Lorraine et dans le sud de la Wallonie, en Gaume.
    • Une mauvaise prononciation fait changer quelquefois l’i en u; p. ex. en rouchi: tulupe, tulipe; en lorrain: desurè, désirer, […]. — (J.F Schnakenburg, Tableau synoptique et comparatif des idiomes populaires ou patois de la France, Bruxelles, C. Muquardt, 1840, page 51)
    • Le lorrain, dont la prononciation reproduit souvent la nôtre dans ses particularités les plus caractéristiques, dit aussi ma, pâ, jemâ pour mais, paix, jamais : si v'piâ z = s'il vous plaît. — (E. de Chambure, Glossaire du Morvan, Paris, H. Champion & Autun, Dejussieu père & fils, 1878, page 1)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. Frédéric GodefroyDictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du IXe au XVe siècle, édition de F. Vieweg, Paris, 1881–1902 → consulter cet ouvrage (lohereng)