FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin mucere (« être moisi »).

Verbe Modifier

moisir \mwa.ziʁ\ intransitif ou transitif ou pronominal 2e groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se moisir)

  1. Se couvrir de moisissure.
    • On a gardé trop longtemps ce pâté, il a moisi. (Pronominal) il s’est moisi.
  2. (Figuré) Rester longtemps dans la même situation, au même endroit, en parlant d'une personne.
    • Voyez-vous, madame, reprit-il, un peu embarrassé, vous ne pouvez pas éternellement moisir dans cette turne. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 61)
    • Je n'ai pas l'intention de moisir ici. J'ai autre chose à faire, moi. — (Pierre Benoit, Le Soleil de minuit, Albin Michel, 1930, réédition Le Livre de Poche, page 208)
    • Si tu crois que je veux moisir sur la plume de Beauce, en dégustant des oranges à cochons ! — (Willy de Spens, Pierre Coignard le forçat-colonel, 1959)
  3. Altérer, dénaturer par la moisissure.
    • L’humidité a moisi ces confitures.
    • Du pain, du fromage, un sirop moisi.

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier