Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIIIe siècle) Apparait comme substantif en ancien français avec le sens de « mortalité » granz mortuaires de genz ou « grand nombre de cadavres ». Le latin mortuarum, génitif pluriel de mortuus (« mort ») receptaculum rerum mortuarum, obsoletarum (« réceptacle des choses "mortes", abandonnées » → voir main morte, il prend alors le sens de « droit prélevé par l’église sur l'héritage des paroissiens décédés ». L’adjectif est issu d’une forme latine médiévale mortuarius, « relatif au mort » → voir mortuus et -ariusmortuus a la forme substantive (« un mort ») qu'il n'a pas en latin classique.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
mortuaire mortuaires
\mɔʁ.tɥɛʁ\

mortuaire \mɔʁ.tɥɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Relatif aux morts, au service, aux pompes funèbres.
    • Quand les voisines et les pleureuses furent parties vers minuit et qu'il ne resta dans la chambre mortuaire que les femmes de la famille, on éteignit les lampes sauf une, et, dans la pénombre, Zariffa reposa en paix. — (Out-el-Kouloub, Zariffa, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)
    • Cet avis mortuaire, avec son laconisme, me parut d'une indicible tristesse et m'imposa la vision d'un de ces mornes corbillards qui, parfois, traversent Paris à vive allure sans personne derrière eux. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)

DérivésModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier