FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin notio (« action d'apprendre à connaître ») dérivé de nosco (« prendre connaissance de ») archaïquement gnosco (on retrouve cette racine archaïque dans « cognition »), dont la racine est issue de l'indo-européen commun *gno (« savoir ») dont est issu « gnose » via le grec ancien γνῶσις (« le savoir ») et qui a donné les verbes know en anglais, kennen en allemand (« savoir »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
notion notions
\nɔ.sjɔ̃\

notion \nɔ.sjɔ̃\ féminin

  1. Connaissance élémentaire, sommaire, idée plus ou moins précise qu’on a d’une chose.
    • Notion claire, exacte, confuse.
    • Je n’ai pas une connaissance parfaite de cela, je n’en ai qu’une simple notion, qu’une faible notion.
    • Je n’en ai nulle notion, pas la moindre notion.
    • C’est un sujet dont je n’ai aucune notion, dont je n’ai pas la première notion.
    • Avoir les premières notions d’une science.
    • Manquer des notions les plus élémentaires dans tel ou tel ordre d’études.
    • Ce sont des notions familières à tous.
  2. (Par extension) Traité élémentaire d’une science.
    • Notions d’Arithmétique.
    • Notions de Physique et de Chimie.
  3. (Philosophie) Concept ; idée.
    • La nature du sol a de l'importance pour beaucoup de plantes. […], de là est née la notion un peu vague de plantes calcicoles et calcifuges. Cette notion a été précisée par la mesure de la réaction chimique du sol représentée par le symbole pH (potentiel en ions Hydrogène). — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.28)
    • Les hormones, une des plus anciennes familles d’herbicides, vont continuer à nous rendre service et elles sont un bon exemple d'un certain type de sélectivité et de systémie ; cette dernière notion appelait le glyphosate. — (Christian Gauvrit, Efficacité et sélectivité des herbicides, INRA, 1996, p. 111)
    • En effet, deux notions essentielles se retrouvent dans la même phrase : la diversité et l’irréprochabilité. Quel est le lien entre ces deux notions : est-ce la diversité qui conduit à l’irréprochabilité ? Ce lien de cause à effet n'apparaît pas vraiment dans cette phrase : les deux notions semblent plutôt complémentaires. — (Sophie Bentin, « Des étrangers au service du Comtat Venaissin : audition de 19 témoins dans le cadre de l'affaire de la douane (Valréas, décembre 1679) », chap. 26 de Les témoins devant la justice: Une histoire des statuts et des comportements, sous la direction de Benoît Garnot, Presses universitaires de Rennes, 2003)
    • L'analyse plus approfondie de la notion de distance esthétique permet de revenir sur le rôle primordial du suspense et de l'angoisse dans le processus narratif d'un récit. — (Martine Roberge, L'art de faire peur: des récits légendaires aux films d'horreur, page 178, Presses de l'Université Laval, 2004)
    • Pour Almaengien, le Grand Maître de la secte adamite dont Bosch n'a fait que suivre les préceptes, la notion du péché originel n'existe pas. — (Jérôme Peignot, Les jeux de l'amour et du langage, page 134, 2009)
    • Dans le cadre de ma mission avec le ministre des Sports, j'ai voulu remettre en cause la notion de détection des talents, à laquelle je préfère celle d'accompagnement de potentiel. — (Jean-Pierre Doly, L'accordeur de talents: Optimiser la performance d'une équipe, éd. Dunod, 2012)

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • notion sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin notio.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
notion
\Prononciation ?\
notions
\Prononciation ?\

notion

  1. Notion.

DérivésModifier

PrononciationModifier

LatinModifier

ÉtymologieModifier

Du grec ancien, en sous-entendant legumen.

Nom commun Modifier

Cas Singulier Pluriel
Nominatif notion notia
Vocatif notion notia
Accusatif notion notia
Génitif notiī notiōrum
Datif notiō notiīs
Ablatif notiō notiīs

notion \Prononciation ?\ neutre

  1. (Botanique) Concombre sauvage → voir cucumis silvaticus.

RéférencesModifier