Ouvrir le menu principal
Voir aussi : odorât

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin odoratus ou odoratum (« action de flairer », « odorat », « odeur »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
odorat odorats
\ɔ.dɔ.ʁa\

odorat \ɔ.dɔ.ʁa\ masculin

  1. Sens qui perçoit les odeurs.
    • Tout à coup elle s'arrêta dans l'escalier : une suave odeur de fricot venait de saisir son odorat. — (Alphonse Karr, Voyage autour de mon jardin, 1857)
    • L'odorat, qui a pour siège les poils olfactifs est, chez lui, rudimentaire, et partiellement inhibé par la vision. — (Jean Rostand, La vie des crapauds, 1933)
    • Il est à croire que l'odorat fut, dans les temps du commencement, le meilleur des sens de l'homme, le plus subtil, le mieux venu à recevoir les messages de l'univers. — (Maurice Bedel, Traité du plaisir, 1945)
    • L'aveugle, le mal-voyant recrée l'univers qui l’entoure à partir de ses perceptions : celles de l’ouïe, du toucher, de l’odorat. Et ce faisant il apprend au voyant un univers qu 'il ne connaît pas.
      L'œil a une tendance totalitaire, impérialiste. Il asservit les autres sens […].
      — (Pierre Le Clerc, Aveugle, je veux voir! , Les Éditions ouvrières, 1982, p. 128)
  2. (Par extension) (Rare) L'organe de ce sens.
    • Or, comme c’était par l’odorat qu’avait été empoisonnée Jeanne de Navarre, c’était le cerveau, seule partie du corps exclue de l’autopsie, qui devait offrir les traces du crime. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, vol. I, ch. I)

SynonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  • \ɔ.dɔ.ʁa\
  • France : écouter « odorat [ɔ.dɔ.ʁa] »
  • (Région à préciser) : écouter « odorat [ɔ.dɔ.ʁa] »
  • France (Massy) : écouter « odorat »
  • France (Paris) : écouter « odorat »
  • France (Toulouse) : écouter « odorat »

Voir aussiModifier

  • odorat sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier