Voir aussi : Ops

Gaulois modifier

Étymologie modifier

Mot lu dans l’inscription de Chamalières dans le composé exsops[1][2].
Provient de l’indo-européen commun *h₃okʷ-[1][2].

Nom commun modifier

ops

  1. Œil.

Variantes modifier

Références modifier

  • [1] : Xavier Delamarre, Dictionnaire de la langue gauloise : une approche linguistique du vieux-celtique continental, préf. de Pierre-Yves Lambert, Errance, Paris, 2003, 2e édition, ISBN 2-87772-237-6 (ISSN 0982-2720), page 169, 170, 171 et 242
  • [2] : Jean-Paul Savignac, Dictionnaire français-gaulois, La Différence, 2004, ISBN 978-2729115296, page 198 et 256

Latin modifier

Étymologie modifier

De l’indo-européen commun *op[1] (« travailler »), apparenté à üben (« travailler, s’exercer ») en allemand, au sanscrit अप्नस्, ap-nas (« gain, richesse »), au grec ancien ἄφενος, aphenos (« richesse ») ou ὄμπνη, ompnê (« nourriture ») → voir omnis (« tout »).

Nom commun modifier

Cas Singulier Pluriel
Nominatif ops opēs
Vocatif ops opēs
Accusatif opem opēs
Génitif opis opum
Datif opī opibus
Ablatif opĕ opibus

ops \Prononciation ?\ féminin

  1. Capacité, habilité.
    • omni ope, summa ope
      de toutes ses forces, par tous les moyens.
  2. Aide.
    • opem ferre alicui
      porter secours.
  3. Force.
    • opes Atheniensium
      la puissance d'Athènes
    1. Forces armées.
      • regiis opibus praesse
        commander les forces royales
  4. (Au pluriel) Richesses, opulence, abondance.
    • Magnis opibus dormitur in Vrbe. — (Juvénal, Satire 3)
      Il faut avoir beaucoup d’argent pour dormir dans la ville.

Notes modifier

Le nominatif est inusité en latin classique

Synonymes modifier

Dérivés modifier

Références modifier