Étymologie

modifier
(Date à préciser) Composé de point, bascule et de.

Locution nominale

modifier

point de bascule \pwɛ̃ də bas.kyl\ masculin

  1. (Par allusion au mouvement d’une bascule) Instant à partir duquel les choses vont différemment ; moment à partir duquel une situation évolue dans un sens contraire ou différent.
    • Dans La Bourgeoise d’Orléans, il y a un point de bascule au moment où la bourgeoise reconnaît son mari déguisé. — (Dominique Boutet, Les fabliaux, page 9, 1985)
    • Le débat sur le taux de croissance que connaîtra la France en 1999 peut sembler dérisoire. Les quelques dixièmes de point qui sont en jeu sont, pourtant, plus déterminants qu’ils n'en ont l’air car l’économie française est proche du point de bascule à partir duquel le chômage risque de repartir à la hausse : les économistes s’accordent à penser que la croissance permet de réduire le nombre de demandeurs d’emploi dès lors qu’elle dépasse un seuil situé aux alentours de 2,3 %. — (Virginie Malingre, « Les économistes continuent de réviser à la baisse leurs prévisions de croissance pour 1999 », dans Le Monde, 23 janvier 1999 [texte intégral]. Consulté le 19 juin 2022)
    • Le premier évènement, le séisme de janvier 2010, constitue un point de bascule dans l’histoire du pays qui a complètement déstructuré, voire fait disparaître les faibles assises de l’industrie touristique mises en place au cours de la dernière décennie. — (Bruno Sarrasin et Luc Renaud, « Quel tourisme pour Haïti : de la résilience à l’émergence d’une nouvelle destination ? », dans Études caribéennes, no 27-28, avril-août 2014, Mondes insulaires : espaces, temporalités, ressources [texte intégral])

Synonymes

modifier

Traductions

modifier