pornographique

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de pornographe, avec le suffixe -ique.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
pornographique pornographiques
\pɔʁ.nɔ.ɡʁa.fik\

pornographique \pɔʁ.nɔ.ɡʁa.fik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui se rapporte à la pornographie.
    • Cette imagerie, désormais triomphante, […] ne laisse rien à deviner. Elle est franchement pornographique. Les petites polissonneries du siècle dernier semblent florianesques à côté d’une aussi grosse indécence. — (Anatole Claveau, La Moralomanie, dans Sermons laïques, Paris : Paul Ollendorff, 1898, 3e éd., page 2)
    • Pour en revenir au treizième siècle ; a-t-on bien vu que la littérature sensuelle et volontiers pornographique des fabliaux souffre du même irréalisme, en fin de compte, que l’idéal des épopées courtoises ? — (Denis de Rougemont, L’Amour et l’Occident, édition de 1946)
    • C’est beau, c’est généreux, c’est grand, c’est magnifique !
      Et, dans les positions les plus pornographiques,
      Je leur rends les honneurs à fesses rabattues
      Sur des tas de bouillons, des paquets d’invendus.
      — (Georges Brassens, Le Bulletin de santé, in Supplique pour être enterré à la plage de Sète, 1966)
    • Le juge des référés, saisi par deux associations féministes et un syndicat, a estimé que "le caractère pornographique des fresques dont l’enlèvement est demandé, représentant des agents du service public, hommes comme femmes, se livrant à des actes sexuels dans des situations humiliantes, dont l’une est notamment exposée dans le réfectoire des internes du CHU de Purpan, porte une atteinte grave et manifestement illégale au droit au respect de la dignité humaine". — (Cyril Doumergue, « Toulouse : le tribunal ordonne le retrait de la fresque porno du CHU Purpan, la direction annonce son décrochage "immédiat" », ladepeche.fr, 8 décembre 2021)

TraductionsModifier

RéférencesModifier