Voir aussi : Post-it, postit

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(fin XXe siècle) De l’anglais Post-it formé à partir du verbe anglais post (« poser »)[1] et du pronom neutre it[1]. Les deux mots accolés ainsi forment une injonction : « pose-le »[1]. La formule a été inventée en 1980 et ce nom Post-it est déposé[1] par la société américaine 3M.

Nom commun Modifier

Singulier et pluriel
post-it
\pɔs.tit\
 
Un post-it jaune de bienvenue collé sur un mur.

post-it \pɔs.tit\ masculin, invariable (mais le pluriel post-its est malgré tout parfois rencontré)

  1. (Marque commerciale) (Anglicisme) Petit morceau de papier doté d’une bande adhésive et conçu pour pouvoir être collé et décollé à volonté sur toutes sortes de supports sans les endommager.
    • Il n’y avait personne dans la cabine avant. Klemer et Nina se penchèrent pour examiner l’habitacle. Des post-it de toutes les couleurs étaient scotchés sur le tableau de bord côté passager. Accrochés au rétroviseur pendaient une petite perdrix sculptée au bec cassé et un fanion du Alta IF. — (Olivier Truc, Le détroit du Loup, Édition Anne-Marie Métailié)
    • Chaque entreprise (à laquelle il a été attribué une couleur de post-it) indique sur un post-it de sa couleur, pour chaque tâche fondamentale de son lot : le nom de la tâche, les contraintes éventuelles liées à son exécutions (3 semaines de temps de séchage par exemple), ainsi que les travaux prérequis. Un post-it correspond à une semaine, donc si l’entreprise prévoit de réaliser la tâche XYZ en cinq semaines, elle préparera cinq post-it à la suite. — (Patrick Dupin, Le LEAN appliqué à la construction : Comment optimiser la gestion de projet et réduire coûts et délais dans le bâtiment, Éditions Eyrolles, 2014, page 81)
    • Il nota les renseignements sur un post-it qu’il « oublia » plusieurs jours, collé parmi d'autres, à caractères professionnel, sur le côté droit de l’ordinateur. Il téléphona un matin, prêt à raccrocher au cas où elle répondrait. — (Lorenzo Patti, Internet mon amour, Éditions Publibook, 2012, page 17)
    • L’étape suivante consiste à nommer les groupes, c’est-à-dire, à formuler les affinités qui réunissent les post-it. La phrase ainsi trouvée sera inscrite sur un post-it de couleur différente. Un groupe ne doit pas comporter plus de quatre post-it. S’il y a plus de quatre groupes, il faut regrouper à nouveau. — (Yvon Mougin, Processus : les outils d’optimisation de la performance, Éditions Eyrolles, 2003, page 115)
  2. (Anglicisme informatique) (Figuré) Petite note virtuelle déposée sur l’écran
    • le plus simple et le plus épuré des post-it est celui que windows propose dans W7 ou W8 : Pense-bête (Sticky Notes pour ceux qui ont windows en anglais) — (post-it sur le bureau, sur www.commentcamarche.net)
    • Concernant les possibilités offertes pour l’édition d’un post-it, on est dans le minimaliste et dans l’essentiel. Possibilité d’épingler la note sur l’interface moderne (voir capture ci-dessus), verrouillage de l’élément, envoi par e-mail ou via Dropbox, modification de la taille et suppression. — (Sticky Notes 8 : des post-it pour Windows 8, sur www.memoclic.com)
    • Un autre outil très utile et non dénué d’intérêt est le gestionnaire de notes Tomboy. Ajoutez-le comme vous avez ajouté Deskbar ou Tomboy. Tomboy vous permet de créer des post-it virtuels. Vous écrivez vos idées, nul besoin d’enregistrer. — (Un bureau 100% efficace, PDF sur www.linuxidentity.com)
    • Indicator Stickynotes offre également la possibilité de créer des notes et de les « classer par catégorie ». Vous pourrez ainsi distinguer les notes de chaque catégorie par la couleur du « post-it ». — (Indicator Stickynotes – Des penses-bêtes sur le bureau Ubuntu / Elementary, sur techandtux.wordpress.com)
NotesModifier
Il s’agit d’une marque déposée. La présence de ce mot dans le Wiktionnaire n’implique rien quant aux possibilités d’exploitation commerciale et le ou les détenteurs des droits peuvent s’opposer à une réutilisation du terme. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter la page Wiktionnaire:Droit des marques.

SynonymesModifier

HyperonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

HomophonesModifier

Voir aussiModifier

  • post-it sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

  1. a b c et d Alain ReyDictionnaire historique de la langue française, Dictionnaires Le Robert, Paris, 1992