Voir aussi : President, president

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1296) Du latin praesidens.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
président présidents
\pʁe.zi.dɑ̃\

président \pʁe.zi.dɑ̃\ masculin (pour une femme on dit : présidente)

  1. Personne qui préside une compagnie, une assemblée, un tribunal, une cour.
    • Au son de la cloche de la tour du palais, à Toulouse comme à Paris, le parlement se rendait en corps et en grand costume à la messe du Saint-Esprit, dite aussi la messe Rouge, pontificalement célébrée, avec orgue et musique, par un des évêques du ressort, officiellement invité par le premier président au nom du parlement. — (Henri Bruno Bastard d’Estang, Les Parlements de France : essai historique sur leurs usages, leur organisation et leur autorité, vol. 1, Didier & Cie, 1857, p. 147)
    • Alexandre de Gavinard, le grand financier […] rédigeait […] le septième rapport qu’il devait présenter, le jour même, à la septième société de crédit dont il était l’inévitable président. — (Octave Mirbeau, Contes cruels : Gavinard)
    • En ouvrant la séance, M. Hibon, président sortant, adresse ses remerciements pour le grand honneur, qui, dit-il, fut fait à un amateur de présider les travaux de la Société en 1936, puis il prie M. Allorge de lui succéder au fauteuil présidentiel. — (Bulletin de la Société botanique de France, tome 84, page 1, séance du 8 janvier 1937)
    • L’ancien chef croix-de-feu se promenait en compagnie d’Armand Vivolin, vétéran clopineux de 1914 et président des anciens combattants, quand ils croisèrent le député […] — (P. V. Berthier, Le Député d’Igrée-sur-Thiache, Éditions Chapitre Douze, 1993, p. 224)
  2. (Suisse) Chef de l’exécutif d’une commune dans les cantons suisses de Neuchâtel et du Valais.
  3. Titre donné au chef d’État, dans la plupart des républiques.
    • Nous reculons dans le temps d'une République. Nous sommes sous la Troisième qui tire à sa fin. M. Albert Lebrun en est le président. — (Maurice Lelong, Célébration du fumier, Le Jas du Revest-Saint-Martin (Haute-Provence) : chez Robert Morel éditeur, 1966, p. 153)
    • […], à savoir que c'est là que j'avais rencontré Roseline, la seule et unique amie que j'aie jamais eue sur terre, et où ces étudiants s'époumonaient à crier qu'ils étaient couillus et n'avaient peur ni du président en place ni de sa flicaille antiémeute. — (Marvin Victor, Corps mêlés, Éditions Gallimard, 2011)
  4. Personne qui préside à un acte, à la soutenance d’une thèse de philosophie, de théologie, de droit, à un concours, etc.
    • La présidente du jury d’agrégation.

NotesModifier

La féminisation des noms de métiers et de fonctions est un sujet débattu dans la francophonie :

L’avis des grammairiens est parfois différent. Grevisse consacre un chapitre à la féminisation dans Maurice Grevisse, Cédrick Fairon, Anne-Catherine Simon, Le Petit Bon usage de la langue française, De Boeck Supérieur, 2018, p. 513.

SynonymesModifier

chef d’une commune 

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe présider
Indicatif Présent
ils/elles président
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent
qu’ils/elles président
Imparfait

président \pʁe.zid\

  1. Troisième personne du pluriel du présent de l’indicatif de présider.
  2. Troisième personne du pluriel du présent du subjonctif de présider.

PrononciationModifier

Note : un exemple de mot français ayant deux prononciations.

HomophonesModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier