FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Emprunt au latin ecclésiastique psalterium, du grec ancien ψαλτήριον, psaltếrion.
(c. 1155) psaltier (Wace).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
psautier psautiers
\pso.tje\
 
Page d’un psautier. (2)

psautier \pso.tje\ masculin

  1. (Religion) Recueil des psaumes composés par David ou qui lui sont communément attribués.
    • Savoir le psautier par cœur.
  2. (Religion) Livre, manuscrit ou imprimé, qui contient les psaumes.
    • D’abord, un vieux psautier, infiniment petit entre ses fermoirs d’argent, comme un livre de poupée, et qui avait dû être une merveille typographique à son époque. — (Pierre Loti, Le Roman d'un enfant, 1890)
    • Trente moines, épluchant feuillet par feuillet des psautiers aussi crasseux que leurs barbes, louaient Dieu et chantaient pouilles au diable. — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
  3. (Boucherie) Se dit des abats formés par le feuillet des ruminants.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussiModifier

  • psautier sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier