Voir aussi : réformer

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De former, avec le préfixe re-.

Verbe Modifier

reformer \ʁə.fɔʁ.me\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Former de nouveau.
    • Vétérans chevronnés de la guerre des boutons, grands maraudeurs de pommes et abatteurs de noix, tous, garnements de dix à douze ans, nous avions ce printemps-là reformé notre association de bandits grimpeurs, pillards aériens et détrousseurs de nids. — (Louis Pergaud, La Traque aux nids, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Chez certaines orchidées, on a pu observer un phénomène particulier de nécrotrophie qui lyse les pelotons, ce qui permet une décharge importante d'éléments nutritifs du champignon à la racine de l'orchidée, les pelotons se reformant au fur et à mesure de la croissance de la racine. — (Lydie Suty, Les végétaux : Des symbioses pour mieux vivre, Éditions Quae, 2015, p. 37)
  2. (Militaire) Se rallier et reprendre son ordre.

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

HomophonesModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de reform avec le suffixe -er.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
reformer
\Prononciation ?\
reformers
\Prononciation ?\

reformer \Prononciation ?\

  1. Réformateur.

PrononciationModifier