réformer

Voir aussi : reformer

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de former avec le préfixe re-.

Verbe Modifier

réformer \ʁe.fɔʁ.me\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Rétablir dans l’ancienne forme ; donner une meilleure forme à une chose ; la corriger, la rectifier, soit en ajoutant, soit en retranchant.
    • […] ; mais aujourd'hui nous voyons des puissances considérables se coaliser pour essayer de réformer l'économie capitaliste dans le sens médiéval, au moyen de lois. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence Chap.II, Les préjugés contre la violence, 1908)
    • Les juges furent dans la douloureuse nécessité de réformer leur arrêt. — (Voltaire, Zadig ou la Destinée, III. Le chien et le cheval, 1748)
    • Réformer la justice, la police, les lois, les mœurs.
    • Des gens gui veulent réformer l’état, réformer le genre humain.
    • Réformer un jugement.
  2. Corriger, changer en bien ou en mieux.
    • L'avenir est à ceux qui savent le prédire. Se réformer, c'est se conformer à l'évolution irrésistible et lente des sociétés en marche vers le but inconnu. — (Pierre Louÿs, Liberté pour l’amour et pour le mariage, 1900, dans Archipel, 1932)
    • Et, d'autre part, les historiens n’ont jamais raconté que Louis XIV ait songé à complimenter Louvois d’avoir réformé les mœurs. — (Anatole Claveau, La Vertu, dans Sermons laïques, Paris : Paul Ollendorff, 1898, 3e éd., p.43)
  3. Retrancher ce qui est nuisible ou en excès.
    • Réformer les abus.
    • Réformer les superfluités.
    • Réformer le luxe.
  4. (En particulier) Diminuer.
    • Réformer son train, sa dépense, sa maison.
  5. (Militaire) Retirer, à un officier, son emploi, mais en lui conservant une partie de sa solde.
  6. (Militaire) Reconnaître un soldat impropre au service, en lui donnant, ou non, une pension.
    • Ce soldat, grand blessé de guerre, a été réformé avec pension.
    • Zulma, elle avait un client colonel, même que c’est lui qui m’a fait réformer. — (René Fallet, Le Beaujolais nouveau est arrivé, chapitre II ; Éditions Denoël, Paris, 1975)
    • En 1914, Jean Monnet alors âgé de 25 ans, fut réformé pour raisons de santé. — (Gérard Bossuat, Jean Monnet, l'Europe et les chemins de la paix, 1999, page 23)
  7. (Élevage) Retirer des animaux d'élevage du service ou de l'usage auquel ils étaient affectés, comme n’y étant plus propres.
    • (Par analogie)Réformer le matériel.
    • Réformer des effets de petit ou de grand équipement.

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

ParonymesModifier

RéférencesModifier