FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Environ 1200)[1] Du vieux-francique *rōtjan (« pourrir ; rouir le chanvre »)[1][2]. Cette racine a donné aussi le moyen néerlandais rôten et le moyen bas allemand rôten[1][2].

Verbe Modifier

rouir \ʁwiʁ\ transitif 2e groupe (voir la conjugaison)

 
Une auge à rouir le lin.
  1. (Art) Se dit en parlant de plante (comme le lin, le chanvre ou le manioc) que l’on fait tremper dans l’eau, afin que les fibres textiles puissent aisément se séparer de la partie ligneuse.
    • […] ; de même que le travail de rouir, tiller et peigner le chanvre, saler ou sécher le poisson , etc. , passe pour un appendice de l'industrie de ceux qui récoltent le chanvre, ou qui pêchent le poisson. — (Jean-Baptiste Say, Cours complet d’Économie politique pratique, 3e édition augmentée de notes par Horace Émile Say, chez Guillaumin & Cie, Paris, 1852, volume 1, 2e partie, chapitre 1, page 206)
    • Quand le lin a roui, on lui fait subir une sorte de décortication qui ne laisse subsister que la fibre textile. Ce fut le travail auquel le pauvre Kermelle crut pouvoir se livrer sans déroger. Personne ne le voyait, l’honneur professionnel était sauf ; mais tout le monde le savait, et, comme alors chacun avait un sobriquet, il fut bientôt connu dans le pays sous le nom de broyeur de lin. — (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, collection Folio, page 27)
    • Une herbe plus sombre, mêlée à des joncs, marquait la place d’anciens étangs où l’on faisait jadis rouir le chanvre ; ils n’étaient pas tous asséchés et dès la tombée du jour les grenouilles s’y mettaient à chanter. — (Marcel Arland, Terre natale, 1938, réédition Le Livre de Poche, page 114)
    • On voit rouir dans la chaleur
      Des gerbes longues, lasses, lâches ;
      C’est comme un embarras de fleurs,
      D’oeillets, de mauves, de bourraches.
      — (Anna de Noailles, « Chaleur dans un jardin », Les Éblouissements, 1907 → lire en ligne)
    • Faire rouir du lin.
    • Le chanvre ne rouit pas bien dans l’eau courante.
    • Mettre du lin, du chanvre à rouir.

Apparentés étymologiquesModifier

SynonymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   rouir figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : chanvre.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. a b et c « rouir », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971–1994 → consulter cet ouvrage
  2. a et b Walther von Wartburg, Französisches Etymologisches Wörterbuch. Eine darstellung des galloromanischen sprachschatzes, Bonn, 1928