Voir aussi : sere, Sère, ser̄e, seré, séré, serè, şerê

FrançaisModifier

 

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
sère sères
\sɛʁ\

sère \sɛʁ\ masculin

  1. Ancienne unité de mesure de poids orientale, valant environ 746 à 711 grammes.
    • Les savans qui s’adonnent à la pratique des arts, font, avec ces sept corps [or, argent, fer, mercure, étain, cuivre, plomb], des compositions artificielles dont on se sert pour fabriquer des bijoux, joyaux, &c. Du nombre de ces compositions est le séfid-rou [c’est-à-dire, blanc à l’extérieur, peut-être le pé-tong des Chinois], nommé cansi par les Indiens, qui se compose de 4 sères de cuivre et d’un sère d’étain unis par la fusion : le rouï composé de 4 sères de cuivre et d’un sère ½ de plomb, et que l’on appelle dans l’Inde bahngar : le biroundj, nommé par les Indiens pitel, et dont il y a trois variétés ; la première, qui se bat à froid, et contient 2 sères ½ de cuivre et un sère d’esprit de tutie ; la seconde, qui se bat à chaud, composée de 2 sères de cuivre et d’un sère ½ d’esprit de tutie ; la troisième, qui ne se bat point, mais s’emploie pour les ouvrages jetés en moule, et dans laquelle il entre 2 sères de cuivre et un sère d’esprit de tutie : le simsakhteh [argent marqué ou pesé ; peut-être faut-il lire soukhteh, brulé], dans la composition duquel […] — (A. I. Silvestre de Sacy, Chrestomathie arabe, tome III, Imprimerie impériale, Paris, 1806)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

HomophonesModifier

AnagrammesModifier