Étymologie

modifier
Du latin sapere.

saber

  1. Savoir, connaître.
  2. Être docte, savant.
  3. Sentir, apprécier.
  4. Apprendre, être informé, être instruit.
  5. Avoir le pouvoir, le moyen, la force, l’adresse, l’habileté de.
  6. Avoir dans la mémoire.

Variantes orthographiques

modifier

Dérivés

modifier

Nom commun

modifier

saber masculin

  1. Savoir, science, esprit, raison.

Dérivés

modifier

Références

modifier
  • François Raynouard, Lexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844 → consulter cet ouvrage

Étymologie

modifier
Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun

modifier

saber (États-Unis) (pluriel : sabers) ou sabre (Royaume-Uni)

  1. Sabre.

Prononciation

modifier

Étymologie

modifier
Du latin populaire *sapēre, en latin classique sapĕre « avoir de la saveur », avec influence de sapiens « sage », d'où « être perspicace », « comprendre », puis « savoir », et élimination du classique scire « savoir ».

saber

  1. Savoir

Prononciation

modifier

Étymologie

modifier
Du latin populaire *sapēre, en latin classique sapĕre « avoir de la saveur », avec influence de sapiens « sage », d'où « être perspicace », « comprendre », puis « savoir », et élimination du classique scire « savoir ».

saber \saˈβeɾ\ 2e groupe (voir la conjugaison)

  1. Savoir.
    • Además de estas cosas, Melquíades dejó muestras de los siete metales correspondientes a los siete planetas, las fórmulas de Moisés y Zósimo para el doblado del oro, y una serie de apuntes y dibujos sobre los procesos del Gran Magisterio, que permitían a quien supiera interpretarlos intentar la fabricación de la piedra filosofal. — (Gabriel García Márquez, traduit par Claude et Carmen Durand, Cien años de soledad, DeBolsillo, 2003)
      En sus de tout cela, Melquiades laissa des échantillons des sept métaux correspondant aux sept planètes, les formules de Moïse et Zosime pour la multiplication de l’or, et une série de notes et de croquis relatifs aux propriétés du Grand Magistère, qui permettaient à qui saurait les interpréter de se lancer dans la fabrication de la pierre philosophale.
    • Como los indios no saben leer, las ferreterías ostentan sus notables emblemas en las calles: un inmenso serrucho, una olla gigantesca, un candado ciclópeo, una cuchara antártica. Más allá, las zapaterías, una bota colosal. — (Pablo Neruda, traduit par Claude Couffon, Confieso que he vivido, Editorial Seix Barral, 1974)
      Comme les Indiens ne savent pas lire, les ferronneries exhibent leurs belles enseignes dans les rues : une énorme égoïne, une gigantesque marmite, un cadenas cyclopéen, une cuiller antarctique. Plus loin, voici les cordonneries avec leur botte colossale.

Dérivés

modifier

Nom commun

modifier

saber \saˈβeɾ\ masculin

  1. Savoir.

Prononciation

modifier

Étymologie

modifier
Du latin populaire *sapēre, en latin classique sapĕre « avoir de la saveur », avec influence de sapiens « sage », d'où « être perspicace », « comprendre », puis « savoir », et élimination du classique scire « savoir ».

saber \sa.ˈbe\ (graphie normalisée) 3e groupe (voir la conjugaison) transitif

  1. Connaître.
  2. Savoir.
    • Tot demòra de dire. Qual sap, qual o sap, ont se tròban los mots ? — (Anne Regord, Nomadas, 2008 [1])
      Tout reste à dire. Qui sait, qui le sait, où se trouvent les mots ?
    • Sabi que m’as pas encara doblidada. — (Florian Vernet, Vida e engranatges, 2004 [1])
      Je sais que tu ne m’as pas encore oubliée.

Variantes

modifier

Synonymes

modifier

Dérivés

modifier

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
saber
\sa.ˈbe\
sabers
\sa.ˈbes\

saber \sa.ˈbe\ (graphie normalisée) masculin

  1. Savoir.
    • (arquitectura estrusca) Se caracteriza per l’integracion dels sabers grècs e orientals e per sa transmission al mond roman. — (Miquèu Gonin, L'arquitectura, 2011 [1])
      (architecture étrusque) Elle se caractérise par l’intégration des savoirs grecs et orientaux et par sa transmission au monde romain.

Prononciation

modifier
  • France (Béarn) : écouter « saber [sa.ˈbe] »

Références

modifier

Étymologie

modifier
Du latin populaire *sapēre, en latin classique sapĕre « avoir de la saveur », avec influence de sapiens « sage », d'où « être perspicace », « comprendre », puis « savoir », et élimination du classique scire « savoir ».

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
saber saberes

saber \sɐ.bˈeɾ\ (Lisbonne) \sa.bˈe\ (São Paulo) masculin

  1. Savoir.

saber \sɐ.bˈeɾ\ (Lisbonne) \sa.bˈe\ (São Paulo) 2e groupe (voir la conjugaison)

  1. Connaître.
    • Até Anna Politkovskaia ser abatida na escada do seu prédio, a 7 de outubro de 2006, só as pessoas que se interessavam de perto pelas guerras da Chechénia sabiam o nome dessa jornalista corajosa, declarada oponente da política de Vladimir Putin. — (Emmanuel Carrère, traduit par Manuela Torres, Limonov, Sextante Editora, 2012)
      Jusqu’à ce qu’Anna Politkovskaïa soit abattue dans l’escalier de son immeuble, le 7 octobre 2006, seuls les gens qui s’intéressaient de près aux guerres de Tchétchénie connaissaient le nom de cette journaliste courageuse, opposante déclarée à la politique de Vladimir Poutine.
  2. Savoir.
    • "Ao início dizíamos muito que estávamos todos no mesmo barco, e que o covid não distinguia pessoas. Hoje sabemos que não é verdade. (...)" — (Paula Sofia Luz, « Mulheres, jovens e os mais pobres: as grandes vítimas da pandemia », dans Diário de Notícias, 27 mai 2022 [texte intégral])
      « Au début, nous disions beaucoup que nous étions tous dans le même bateau, et que le covid ne faisait pas de distinction entre les personnes. Aujourd’hui, nous savons que ce n’est pas vrai. (...) »
    • — Que história de ratos é essa? — Não sei. É estranho, mas vai passar. — (Albert Camus, traduit par Valerie Rumjanek, A peste, Editora Record, 2017)
      – Qu’est-ce que c’est que cette histoire de rats ? – Je ne sais pas. C’est bizarre, mais cela passera.
    • Interrogo-me também sobre o que esperará Limonov da minha visita. Será que desconfia, escaldado com o retrato que dele fizeram alguns jornalistas ocidentais, ou contará comigo para o reabilitar? Nem eu próprio sei. — (Emmanuel Carrère, traduit par Manuela Torres, Limonov, Sextante Editora, 2012)
      Je me demande aussi ce que Limonov attend de ma visite. Est-ce qu’échaudé par les quelques portraits qu’ont faits de lui les journalistes occidentaux il se méfie, ou est-ce qu’il compte sur moi pour le réhabiliter ? Moi-même, je n’en sais rien.
  3. Savoir, avoir le pouvoir, la force, le moyen, l’adresse, l’habileté de faire quelque chose.
    • Além disso, sabe beber. Não foi o pai que lho ensinou, mas um vizinho, antigo prisioneiro de guerra. Na realidade, beber é uma coisa que não se aprende, diz o prisioneiro de guerra. É preciso ter nascido com um fígado de aço, e é esse o caso de Eduard. — (Emmanuel Carrère, traduit par Manuela Torres, Limonov, Sextante Editora, Porto, 2012)
      De plus, il sait boire. Ce n’est pas son père qui le lui a appris mais un voisin, ancien prisonnier de guerre. En fait, dit le prisonnier de guerre, boire ne s’apprend pas : il faut être né avec un foie en acier, et c’est le cas d’Édouard.

Synonymes

modifier

Prononciation

modifier

Références

modifier