Étymologie

modifier
(Date à préciser) De sans et abri.

Nom commun

modifier
(orthographe traditionnelle)
Invariable
Masculin
et féminin
sans-abri
\sɑ̃.za.bʁi\
(orthographe rectifiée de 1990)
Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
sans-abri sans-abris
\sɑ̃.za.bʁi\
 
Un sans-abri dans un duvet dans le centre-ville de Lausanne (Suisse) en 2019.

sans-abri \sɑ̃.za.bʁi\ masculin et féminin identiques

  1. Personne vivant dans la rue, sans logement.
    • Pourquoi les sans-abri n’expulsent pas des boîtes de nuit les heureux du monde pour y déguster le champagne à leur place ? Vous trouvez fort naturelle cette discipline tacite, cette servitude morale que personne n’ose transgresser ? — (Maurice Dekobra, La Madone des sleepings, 1925, réédition Le Livre de Poche, page 88)
    • Pendant que la famille se les caillait dans son logis, un cri a surgi à travers le poste de TSF. Un curé en colère réclamait des logements pour les sans-abri. — (Gérard Morlier, La Guitare sur les quais: Un fils se souvient, Éditions du Panthéon, 2017, chapitre 31)
    • Sur le trottoir, affalé devant le magasin Gucci, un sans-abri faisait la manche. — (Éric Neuhoff, La Petite Française, Albin Michel, 1997, page 116)
    • Les arrondissements parisiens et certaines communes de la banlieue ouest, emblématiques de la grande bourgeoisie fortunée, sont fort dépourvus en logements sociaux et en centres d’hébergement pour les sans-abri. — (Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot « III. Les espaces de la bourgeoisie », Michel Pinçon éd., Sociologie de la bourgeoisie. La Découverte, 2016, pp. 46-76.)

Synonymes

modifier

→ voir SDF

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi

modifier
  • sans-abri sur l’encyclopédie Wikipédia  

Références

modifier