Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Déverbal de abrier.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
abri abris
\a.bʁi\

abri \a.bʁi\ masculin

 
Abri anti-aérien.
 
Abri de jardin
 
Abri météorologique
  1. Lieu protecteur des intempéries ou du danger, où l’on peut se mettre à couvert.
    • Pourquoi construire d’inconfortables maisons en planches et en tôle ondulée quand le feuillage des cocotiers peut vous fournir des abris toujours frais? — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Si misérable que soit l’abri dont on dispose, il est encore préférable à la bise glacée. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Le bruit du bombardement au-dessus de l’abri devient formidable. Les obus tombent sur la Chancellerie avec une précision inquiétante. — (Georges Blond, L'Agonie de l'Allemagne 1944-1945, Fayard, 1952, p.319)
  2. Construction équipée d’un toit qui protège les voyageurs des transports en commun.
    • Rejoignons l’abri pour attendre l’autobus.
  3. (Figuré) Ce qui préserve de l’adversité.
    • Ce coin perdu de Jan-Mayen n’est pas à l’abri des cancans, des mystères, des intrigues et même des complications diplomatiques. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Chaque semaine, des paquebots arrivaient de New-York et débarquaient des touristes américains qui venaient se reposer de leurs affaires, à l’abri des lois de la prohibition. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Se mettre à l’abri. — Être à l’abri du besoin. — Nul n’est à l’abri d’un accident.
  4. (Agriculture) Tout ce qui sert à garantir, soit de l’action désastreuse des vents, soit de la trop grande ardeur du soleil.
    • Les abris sont ou naturels, comme les montagnes, les forêts, les plantations en lignes et les haies; ou artificiels, comme les murs et les paillassons.
  5. (Militaire) Tout ce qui met une troupe à couvert des projectiles de l’ennemi.
  6. (Météorologie) Sorte de caisse qui abrite les appareils de mesure de température, hygrométrie, etc., de l'air.
    • Le 29 avril, j'ai installé un second poste d’ozonoscopie à la rampe de notre belvédère, à 20 mètres au-dessus du poste établi dans l’abri des thermomètres qui servent aux observations météorologiques. — (P. Bruno, L'ozone et la prévisions du temps, dans Ciel et Terre, vol. 14, p.207, 1894)

SynonymesModifier

Lieu protecteur :

Construction équipée d'un toit qui protège les voyageurs des transports en commun :

Tout ce qui sert à garantir :

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

  • abri sur l’encyclopédie Wikipédia  

GalloModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
abri abris
\Prononciation ?\

abri \Prononciation ?\ masculin (graphie ABCD)

  1. Abri.

RéférencesModifier

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

abri ou abrie

  1. Abri.
  2. Abri, gîte.

SynonymesModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 44,0 % des Flamands,
  • 80,7 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]


PapiamentoModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe Modifier

abri

  1. Ouvrir.

AnagrammesModifier