Voir aussi : tília

LatinModifier

ÉtymologieModifier

D’un italique *pteliā, issu de l’indo-européen commun *tp-ḗl- (gén. *tp-l-ós, accus. *tp-él-m)[1], duquel procèdent le moyen irlandais teile « tilleul », l’allemand Felbe « saule », le grec ancien πτελέᾱ, pteléa « orme » et l’arménien թեղի, tʿełi « orme »[2]. La consonne initiale serait tombée, comme dans locus. Autre hypothèse, le latin est un emprunt au grec[3], étant donné que le tilleul se limite à l’Italie méridionale, région partiellement grecophone dans l’Antiquité[2].

Nom commun Modifier

Cas Singulier Pluriel
Nominatif tiliă tiliae
Vocatif tiliă tiliae
Accusatif tiliăm tiliās
Génitif tiliae tiliārŭm
Datif tiliae tiliīs
Ablatif tiliā tiliīs

tilia \ˈtɪ.li.a\ féminin

  1. (Botanique) Tilleul.

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier

  1. Guus Kroonen, Etymological Dictionary of Proto-Germanic, Leyde, Brill, 2013, p. 136.
  2. a et b Paul Friedrich, art. « Elm », dans Encyclopedia of Indo-European Culture, s. la dir. de J. P. Mallory et D. Q. Adams, Londres, Fitzroy Dearborn, 1997, p. 178.
  3. Michiel de Vaan, Etymological Dictionary of Latin and the Other Italic Languages, Leyde, Brill, 2008, p. 620.