FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Adjectif) (XVIe siècle) Du latin topiarius (« de jardinier »), dérivé de topia (« paysage à fresque, jardin de fantaisie »), lui-même dérivé du grec ancien τόπος, tópos (« lieu »).
(Nom) (XVIe siècle) Du latin topiaria (« art du jardinier »), substantivation de topiarius (« du jardinier »).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
topiaire topiaires
\tɔ.pjɛʁ\
 
L’art topiaire.

topiaire \tɔ.pjɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (Jardinage) Qui concerne l’art des jardins d’agrément, en particulier la sculpture végétale.
    • Les principales plantes topiaires en France sont les Buxus (buis) et les Taxus (ifs).

Dérivés Modifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
topiaire topiaires
\tɔ.pjɛʁ\
 
Des topiaires. (2)

topiaire \tɔ.pjɛʁ\ féminin ou masculin (l’usage hésite)

  1. (Jardinage) Art topiaire. Art d’orner les jardins d’agrément et de tailler les buis, les ifs ou d’autres arbres en formes décoratives.
    • Ailleurs souffle sur la topiaire le vent du zen, qui inspire tant de jardiniers contemporains. — (D. Reperant/S. de P., Les jardins suspendus de Marqueyssac, 2003, lexpress.fr)
    • Le travail à la française, le topiaire, concerne des arbustes de 1 m - 1m 20, des gros pots aux formes simples (boules, fuseaux, colonnes) mais le Buxus Figuren fait 20 cm pas plus ! — (Buxus92, 2007, parlonsbonsai.com)
  2. (Jardinage) Plante taillée ou sculptée de manière décorative.
    • Plus il y aura de nouvelles pousses plus la topiaire sera belle et dense. — (Denis Retournard, 2010, arbrevert.com)
    • Plus l’arbuste est grand, plus le topiaire pourra être imposant. — (2009, aujardin.com)

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

ParonymesModifier

Voir aussiModifier