vacancier

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XXe siècle) Dérivé de vacance, avec le suffixe -ier.
Néologisme apparu au Québec en 1920, inventé par l’abbé Hunt, curé de Saint-Jean, avant d’être utilisé en France vers 1955 pour remplacer villégiateur. [1]

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin vacancier
\va.kɑ̃.sje\
vacanciers
\va.kɑ̃.sje\
Féminin vacancière
\va.kɑ̃.sjɛʁ\
vacancières
\va.kɑ̃.sjɛʁ\

vacancier \va.kɑ̃.sje\

  1. Qui concerne les vacances.
    • Souvenirs vacanciers.
    • Les jumelles entrent en fonction. L'étrange plaisir que de voir ainsi sans être vu, de sauter de loin au visage des gens ! Je l'ai fait cent fois en vacances, mais au détriment de personnages de cartes postales, de baigneuses sortant de l'eau, de couples superposés dans l'herbe, bref d'anonymes dont la neutralité vacancière fait oublier que l'homme est un chasseur. — (Hervé Bazin, Cri de la chouette, Grasset, 1972, réédition Le Livre de Poche, page 119)

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
vacancier vacanciers
\va.kɑ̃.sje\

vacancier \va.kɑ̃.sje\ masculin (pour une femme on dit : vacancière)

  1. Personne qui est en vacances, qui prend des vacances.
    • C’est pourquoi il faut bien distinguer vacances et voyages et par voie de conséquence le touriste du vacancier. — (Jean-Didier Urbain, Les vacances, 2002)

HyponymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier

  1. Le Grand Dictionnaire terminologique, Office québécois de la langue française (vacancier)