Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1265) Mot composé de verre et -ier.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin verrier
\vɛ.ʁje\
verriers
\vɛ.ʁje\
Féminin verrière
\vɛ.ʁjɛʁ\
verrières
\vɛ.ʁjɛʁ\

verrier \vɛ.ʁje\ masculin

  1. Relatif au verre ou à sa fabrication.
    • Suivant Carlo Marin et le comte Filiasi, auteurs italiens, la naissance de l’industrie verrière vénitienne serait presque contemporaine de la fondation de la ville, attribuée, comme on sait, à l’émigration de quelques familles d’Aquilée et de Padoue qui, fuyant les armées d’Attila, vinrent chercher un refuge dans les îles des lagunes vers l’an 420. — (Alexandre Sauzay' La verrerie depuis les temps les plus reculés jusqu’à nos jours, page 24, 1868)
    • Pour résoudre tous les problèmes d’émissions atmosphériques, le four verrier idéal serait le four électrique à voûte froide. — (James Barton & Claude Guillemet, Le verre, science et technologie, page 217, EDP Sciences, 2005)

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
verrier verriers
\vɛ.ʁje\

verrier \vɛ.ʁje\ masculin

  1. Ouvrier qui fait du verre et des ouvrages de verre. Note : ne pas confondre avec vitrier.
    • Personne n’ignore, en effet, que les verriers sont tous gentils-hommes de naissance et ne montrent qu’à leurs fils le noble métier de souffleur. — (Charles Deulin, Cambrinus)
    • Et jamais, en somme, l’on n’a découvert le nom de l’un des premiers architectes, de l’un des sculpteurs, de l’un des verriers de cette cathédrale ? — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Nos verriers de l’Est, reprend M. Daum, ont un tact parfait en ce genre de fabrication limonadière et du Nord au Midi les amateurs français en sont tributaires. — (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1923)

TraductionsModifier

HomophonesModifier

PrononciationModifier

  • France : écouter « verrier [vɛʁj] »

Voir aussiModifier

RéférencesModifier