Ouvrir le menu principal
Voir aussi : verré

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du verbe latin videre (« voir ») : latin vitrum (« verre ») (pour vidtrum) : le transparent, qui fait voir.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
verre verres
\vɛʁ\
 
Verre (1) en fusion, moulé pour faire des bouteilles.
 
Verre (3) de lunettes bifocales.
 
Verre à pied (4).
 
Buveur en train de savourer un verre (5) de bière.

verre \vɛʁ\ masculin

  1. Matière solide, amorphe, transparente, dure et fragile, élaborée à l’aide de sable siliceux, mêlée de calcaire, de soude ou de potasse, avec laquelle on fabrique des produits plats, comme les vitrages, des produits creux, comme la gobeleterie, les bouteilles, etc., et des fibres à l’usage de la construction.
    • Le verre est le plus souvent diamagnétique, mais quelquefois magnétique à la température ambiante, cela dépend évidemment de la proportion d’oxydes magnétiques qui entrent dans sa composition. — (Pierre Curie, Propriétés magnétiques des corps à diverses températures, Annales de Chimie & de Physique, 7e série, tome V, juillet 1895)
    • Les radiations absorbées par la feuille de verre portée à température de la pièce, sont réémises selon une loi de corps noir. Le verre ne constitue donc qu'une barrière faible au rayonnement et se comporte comme un corps noir quasi parfait. — (Laurent Joret, « Vitrages à Isolation Thermique Renforcée », Techniques de l’Ingénieur n° C3 635, page 4)
    • Le verre a toujours eu une place de choix dans le service et la conservation des boissons alcooliques. — (C. Lapointe, A. Bain et R. Auger, Le site archéologique du palais de l'intendant à Québec, éd. du Septentrion, Québec, 2019, page 78.)
  2. Objet de cette matière.
    • […] : tout l’air brûlé qui s’élève du verre de lampe intérieur, redescend dans l’espace compris entre ce verre et le tube extérieur, d’où il pénètre dans le canal ventilateur. — (De la ventilation des lampes à huile et à gaz, par Mr. Faraday, extrait de la Litterary Gazette, dans la Bibliothèque universelle de Genève, Genève : B. Glaser & Paris : Anselin, 1843, volume 46, page 339)
  3. (En particulier) Système optique utilisé par exemple sur les lunettes.
    • C’est le diable d’être privé de ses lunettes […]. Une espèce d’idiot de saoulot m’a fait sauter mes verres, dans le bar là-bas, et a trouvé le moyen de marcher dessus. — (Henry Miller, L’ancien combattant alcoolique au crâne en planche à lessive, dans Max et les Phagocytes, traduction par Jean-Claude Lefaure, éditions du Chêne, 1947)
    • Le vieux professeur qui portait des verres fumés parlait du développement de la Chine future. — (Robert Payne, Journal de Chine, traduit de l'anglais par Henri Morisset, Librairie Stock, 1950, page 133)
  4. Récipient cylindrique, de verre, de plastique, de carton ou de papier, servant notamment à la consommation des boissons.
    • Ô vous qui buvez « sur le zinc », avez-vous jamais songé à toute la science qu’a dû déployer celui qui a fabriqué le verre dans lequel vous buvez le vin carminé ou la douce liqueur ? — (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1895)
    • Les verres étant emplis l’on trinqua et l’on but, puis il y eut entre les deux hommes un assez long silence lourd de gêne, […]. — (Louis Pergaud, Joséphine est enceinte, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Il contempla son verre où la lumière de la lampe se réfractait et soupira :
      — Nul n'y peut rien!
      — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 90)
  5. (Par métonymie) Contenu d'un verre à boire.
    • En effet, on ne l’avait jamais vu se fourvoyer dans ces camaraderies des débits de boisson, commencées par les tournées des petits verres et finissant par les rixes sanglantes : […]. — (Octave Mirbeau, Lettres de ma chaumière, 1885, Les Eaux muettes)
    • Pour couronner le tout, mon avocat se laisse aller sur son banc, tombe en faiblesse, et ne revient de son évanouissement qu’après avoir bu un verre de vinaigre des quatre-voleurs. — (L.-H., Physiologie de l’avocat, dans Le musée pour rire, t.1, Paris, Aubert, 1839)
    • S’il ne dédaigne pas un verre de vodka offert à propos, il saura m’en dire long sur le pays : […]. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. V, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Il prit un siège, alluma une cigarette et accepta sans se faire prier un verre de vin de messe. — (Albert Gervais, Æsculape dans la Chine en révolte, Gallimard, 1953, pages 32-33)
    • Quand les héritiers étaient contents
      Au fossoyeur, au croque-mort, au curé, aux chevaux même
      Ils payaient un verre.
      — (Georges Brassens, Les Funérailles d'antan, 1960)

SynonymesModifier

Récipient pour boisson (4)
Contenu du récipient (5)

DérivésModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   verre figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : boisson.

TraductionsModifier

HyperonymesModifier

HyponymesModifier

Matériau (1)
Objet de verre (2)
Contenant (3)

MéronymesModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe verrer
Indicatif Présent je verre
il/elle/on verre
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je verre
qu’il/elle/on verre
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
verre

verre \vɛʁ\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de verrer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de verrer.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de verrer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de verrer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de verrer.

PrononciationModifier


HomophonesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

NéerlandaisModifier

Adjectif Modifier

verre \Prononciation ?\

  1. Le positif, forme déclinée, de ver (« loin »).

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 91,4 % des Flamands,
  • 95,7 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]