FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVIe siècle) Emprunté, au moment de la Renaissance, à l’italien artigiano, lui-même dérivé du latin ars, artis (« art »), et de la terminaison -anus. Originellement, l’« artisan » est celui qui met son art au service d’autrui. Ce mot a la même origine que artiste, dont il a été synonyme jusqu’à la fin du xviie siècle. Par la suite, artiste s’est appliqué à ceux qui utilisaient leur art pour le plaisir, alors qu’artisan a été lié à l’esprit commercial. Aujourd’hui, on parle d’« artisan maçon », d’« artisan menuisier », etc., mais d’« artiste peintre », d’« artiste musical », etc., sans qu’il y ait mélange des deux.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin artisan
\aʁ.ti.zɑ̃\
artisans
\aʁ.ti.zɑ̃\
Féminin artisane
\aʁ.ti.zan\
artisanes
\aʁ.ti.zan\

artisan \aʁ.ti.zɑ̃\ masculin

  1. Qui relève d’un métier mécanique ou manuel.
    • Là, et dans l’Enclos même, était le berceau des Barbazanges, famille artisane enrichie au dernier siècle, haussée jusqu’à la bourgeoisie, et qui, depuis cent ans, donnait des consuls au municipe et des magistrats au présidial. — (Marcelle Tinayre, La Vie amoureuse de François Barbazanges, Calmann-Lévy, éditeur, Paris, 1903, page 6-7)
    • Souvent, il s’interrompt et sa main artisane,
      Balançant le verset qu’il scande et qu’il redit,
      Fait briller en glissant sur sa barbe persane
      La pierre où dort le feu des jardins interdits.
      — (Edmond Gojon, Le poète, Eugène Fasquelle, Paris, 1920, page 223-224)

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
artisan artisans
\aʁ.ti.zɑ̃\
 
Un artisan camerounais (1)

artisan \aʁ.ti.zɑ̃\ masculin (pour une femme, on dit : artisane)

  1. Celui qui exerce un métier mécanique ou manuel, qui suit les règles d’un art établi, par opposition aux métiers dits industriels où la production est fournie par des automates.
    • Dans beaucoup de cas, les artisans, obligés de se rendre aux nouvelles sources de labeur, se sont déracinés et sont devenus, loin de leur contrée natale, des sans-foyer …. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. (Par extension) Celui qui est l’auteur, l’origine de quelque chose.
    • Il a été l’artisan de sa fortune, l’artisan de son malheur.
    • C’est un artisan d’impostures, de calomnies.
    • Le Grand Artisan, Dieu.
  3. (Militaire) (Canada) Désignation du grade d’un membre du Corps royal canadien des ingénieurs électriciens et mécaniciens détenant le grade de soldat[1].

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

SourcesModifier

  1. artisan sur Termium Plus, 15 février 2022.

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du français artisan.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
artisan
\Prononciation ?\
artisans
\Prononciation ?\

artisan \Prononciation ?\

  1. Artisan.

PrononciationModifier

  • Sud de l'Angleterre (Royaume-Uni) : écouter « artisan [Prononciation ?] »

WolofModifier

ÉtymologieModifier

Du français artisan.

Nom commun Modifier

artisan \Prononciation ?\

  1. Artisan.