Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(ca. 1165) Du moyen français peintre, de l’ancien français peintre, du latin populaire *pinctor, altération du latin classique pictor d’après le verbe pingĕre « peindre ». Cognat de l’italien pittore.
L’ancien français peintor dérive de l’accusatif latin *pinctorem.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
peintre peintres
\pɛ̃tʁ\
 
Une peintre se dépeignant.

peintre \pɛ̃tʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Artiste utilisant la peinture pour son art.
  2. Artisan dont le métier est de couvrir de couleur des murailles, des lambris, des plafonds, etc.
    • Un peintre en bâtiments.
  3. (Figuré) Celui qui représente fidèlement les choses dont il parle, dont il traite, soit en prose, soit en vers.
    • Cet écrivain est un excellent peintre.
    • Molière est un grand peintre des vices et des travers de l’humanité.
NotesModifier
La féminisation des noms de métiers et de fonctions est un sujet débattu dans la francophonie :

L’avis des grammairiens est parfois différent. Grevisse consacre un chapitre à la féminisation dans Maurice Grevisse, Cédrick Fairon, Anne-Catherine Simon, Le Petit Bon usage de la langue française, De Boeck Supérieur, 2018, p. 513.

La forme féminine peintresse existait jadis, elle est plus rare aujourd'hui.

SynonymesModifier

Art :

Bâtiment :

Quasi-synonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

HyperonymesModifier

HyponymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • peintre sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier