écorceur

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Composé de écorcer et du suffixe -eur.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
écorceur écorceurs
\e.kɔʁ.sœʁ\

écorceur \e.kɔʁ.sœʁ\ masculin

  1. Personne dont le métier est d’enlever l’écorce.
    • Il fut un paysan avisé, un berger compétent et exerça tous les métiers liés à la forêt : charbonnier, bûcheron, écorceur, plâtrier, il fut aussi fabricant de chaux et de colle. — (Joan Amades,Marlène Albert-Llorca, Des étoiles aux plantes: petite cosmogonie catalane, Presses Universitaires du Mirail, 1994)
    • Le travail de l’historien peut alors se comparer à celui de l’écailleur de noix ou de l’écorceur de châtaignes ; il extrait le fruit, prêt à être consommé, de son enveloppe gênante ou désagréable. — (Mémoires de la Société nationale des sciences naturelles et mathématiques de Cherbourg, J. B. Baillière, 1907)
  2. Machine à écorcer, à enlever l’écorce.
    • Cet instrument est un écorceur rotatif à cinq couteaux qui ont tôt fait de libérer leur invité de son manteau d’écorce. — (Forêt conservation, Association forestière québécoise, 1986)
  3. (Nucléaire) Dispositif auxiliaire d’un appareil thermonucléaire toroïdal destiné à dévier les particules chargées de la paroi de la chambre de décharge vers une chambre séparée où elles frappent une barrière, deviennent neutres et sont évacuées[1].

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Dictionnaire des industries : 36000 définitions index anglais-français, Hubert Joly, 1985