Discussion:plaquebière

Ajouter une discussion
Discussions actives

Autres discussions sur ce mot

qui ressemble aux mûres des ronces ?Modifier

qui ressemble aux mûres des ronces Qu'est-ce que ça vient faire dans une définition ? Je n'ai jamais vu des mûres de ronce << jaune d’or à maturité>>. Béotien lambda 30 septembre 2013 à 08:04 (UTC)

Salut. Je ne comprends pas ce qui t’a fait réagir. Où se trouve cette phrase ? Stephane8888 30 septembre 2013 à 09:16 (UTC)
(@Stéphane : Béo l’a supprimée) C’est en effet pas génial. Je suppose que celui qui a mis ça voulait faire le rapprochement avec le nom "mûre arctique". En tout cas ce n’est pas non plus semblable aux mûres du mûrier. Le mieux est de ne rien mettre à ce sujet. La photo suffit. — Unsui Discuter 30 septembre 2013 à 09:20 (UTC)
Merci. Je viens de comprendre. Ainsi que l’inadéquation du mot mûrier. On pourrait mettre : Son fruit, sorte de petite framboise, d’abord rouge puis jaune d’or à maturité, […]. Stephane8888 30 septembre 2013 à 09:38 (UTC)
Pourquoi pas. En fait je ne sais pas trop. J’avais initialement corrigé "Son fruit qui ressemble à celui des mûres, mais blanc, " car c’était incorrect et j’avais précisé du coup la couleur, d’autant plus qu’il y a très peu de fruits passant du rouge au jaune en murissant. — Unsui Discuter 30 septembre 2013 à 09:49 (UTC)
La photo dans l'article est suffisamment parlante, et je ne vois pas pourquoi compliquer avec des mentions qui s'avèrent difficile à maîtriser. -- Béotien lambda 30 septembre 2013 à 10:37 (UTC)
La photo est parfaite, mais j’aime bien quand la définition se suffit à elle même. Déjà qu’elle commence par "Son fruit…"…. Je découvre que le GDT définit par rapport à la framboise [1]. Je réfléchis à ce que je peux proposer. Stephane8888 30 septembre 2013 à 12:15 (UTC)
Après 2 jours d’une mûre réflexion  , je propose de remplacer "Son fruit" par "Le fruit de cette ronce". Stephane8888 2 octobre 2013 à 19:19 (UTC)
Euh non. Vaut mieux pas : mise à part la forme du fruit (qui est unique par plante) ça ne ressemble en rien à une ronce : petit plant au sol isolé ressemblant vaguement au fraisier, pas d’épines, fruit solitaire porté verticalement par un long pédoncule, etc. Ou alors mettre : le fruit de cette plante. — Unsui Discuter 2 octobre 2013 à 21:01 (UTC)
J’ai cru que c’était une ronce car la première définition l’indique. Mieux vaudrait donc supprimer le mot ronce de la première définition.
"Le fruit de cette plante" est très bien. La 2e définition est toujours liée à la 1e mais c’est déjà plus précis.
  Je procède à ces changements. Stephane8888 3 octobre 2013 à 09:41 (UTC)
Ah oui, je n’avais pas remarqué, tu avais modifié "Rubus (ronce)" en ronce. Déjà Rubus (ronce) était très maladroit (le genre Rubus est vaste et la ronce est loin d’en être un si bon représentant). Ce que tu as mis actuellement est très bien et suffit amha. Sinon, une petite remarque : même s’il est évident qu’il y a métonymie, ce qui l’est moins, c’est dans quel sens elle s’est faite. L’esprit scientifique d’un botaniste voudrait que ce soit de la plante vers le fruit mais dans la pratique, c’est parfois du fruit vers la plante. Un peu comme "framboisier" venant de "framboise" (même si on ne se trouve pas ici dans la même situation). On ne s’y est pas risqué d’ailleurs pour "myrtille", "airelle", etc. Je pense toutefois qu’ici, plat-de-bierre étant clairement identifié à l’origine comme un "[…] véritable Framboisier-nain […]" on peut donc penser que la métonymie est bien de la plante vers le fruit. — Unsui Discuter 3 octobre 2013 à 10:11 (UTC)

PrononciationModifier

La prononciation de plaquebière ne serait pas \pla.kə.bjɛʁ\ (comme dans plaquemine) plutôt que \plak.bjɛʁ\ ? --Arcuz (discuter ?) 19 août 2015 à 09:41 (UTC)

Bonne entréeModifier

Cette entrée est devenue bonne entrée suite à la prise de décision sur l’évaluation qualitative. Elle était marquée comme article de valeur jusqu’ici   Noé 6 juillet 2016 à 11:21 (UTC)

Revenir à la page « plaquebière ».