Tchéquie

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Nom dérivé de Tchèque, avec le suffixe -ie.

Nom propre Modifier

Tchéquie \tʃe.ki\ féminin

  1. (Géographie) Nom donné au territoire correspondant à l'ancienne Bohème (dans l'Empire Austro-hongrois) (du XVIIe siècle jusqu'à la première guerre) qui a — in fine — donné l'actuel État de Tchéquie. Avant la formation de la République actuelle, le mot « Tchéquie » est ambigu sur le plan cartographique ou linguistique, désignant tantôt la Bohême seule (par traduction du tchèque Čechy), tantôt la République (par traduction du néologisme Česko).
    • Entre la Slovaquie et la Tchéquie proprement dite ou le royaume de Bohème, s'étend le duché de Moravie, qui, avec plusieurs districts de Silésie, fait également partie intégrante du territoire des Tchéquo-Slaves. — (Cyprien Robert, Le monde gréco-slave, chap. 4, dans la Revue des deux mondes, tome 8, 13e année, nouvelle série, Paris, 1843, p. 450)
    • L'Allemagne a donné à la Tchéquie des sciences, des beaux-arts et l'industrie, et la Tchéquie a noblement répondu à ce magnifique cadeau, en produisant le hussitisme, cet immortel précurseur de Martin Luther. — (Hermann Ewerbeck, L'Allemagne et les Allemands, Paris : chez Garnier frères, 1851, p. 630)
    • La Tchéquie devient protectorat de Bohême-Moravie, et, quoique indépendante sous la houlette de Mgr Tizo, la Slovaquie a consenti d'importantes facilités stratégiques au Reich. — (Jacques Benoit, Mourir pour Dantzig, Éditions de la Table ronde, 1970, p. 84)
  2. (Géographie) Pays et État situé en Europe centrale, entouré par la Pologne au nord, l’Allemagne au nord-ouest et à l’ouest, l’Autriche au sud et la Slovaquie au sud-est.
    • En 1993, à la suite de ce qu'il est convenu d'appeler un divorce de velours, deux pays indépendants sont nés de l'ancienne Tchécoslovaquie : la Slovaquie et la Tchéquie, dont le nom officiel est République tchèque, nation qui comprend deux régions historiques, la Bohème et la Moravie. — (Henri Dorion, Ce que cache le nom des lieux, éditions Multimonde, 2022, p. 195.)
    • La Hongrie et la Slovénie ont adopté également des méthodes progressives de libéralisation et de privatisation, alors que la Tchéquie a choisi la voie rapide. — (Ivan Samson, Le Monde diplomatique, novembre 1994, cité dans Transitions à l'Est, par Alain Gélédan, Le Monde Éditions & Éditions Marabout, 1995, chap. 3, §. 1)
    • D'un côté, les continentaux collés aux maritimes occidentaux : l'Autriche, la Suisse et dans une moindre mesure, la Tchéquie et la Hongrie. Et, de l'autre, la Pologne, avec son ouverture baltique à orientation septentrionale. — (Claude Frochaux, L'homme seul, Éditions L'Age d'Homme, 1996, p. 91)

NotesModifier

Le ministère tchèque des Affaires étrangères a annoncé en 1993 que le nom Česko (« Tchéquie ») devrait être utilisé préférablement à Česká republika (« République tchèque »), dans toutes les situations autres que les documents officiels et les noms complets des institutions gouvernementales.
L’usage français recommandé (IGN, GENUNG, gouvernement français, gouvernement du Canada, etc.) continue d’être basé sur la traduction du nom long (République tchèque), mais le terme Tchéquie est reconnu comme « variante » dans la « Recommandation concernant les noms d’États, d’habitants, de capitales, de sièges diplomatiques ou consulaires (liste établie après avis favorable de la commission générale de terminologie et de néologie et de l’Académie française) » (Bulletin officiel du Ministère des Affaires étrangères, no 106, Paris, janvier-mars 2009 → consulter cet ouvrage, p. 11).
Depuis le 14 avril 2016, l’adoption de la dénomination Tchéquie a été décidée à la suite d'une réunion au château de Prague où participaient le président Miloš Zeman, le Premier ministre Bohuslav Sobotka et d’autres ministres. Le changement de nom sera enregistré auprès de l’ONU[1].
Depuis le 17 mai 2016, « Tchéquie » est la forme courte utilisée à l’Organisation des Nations Unies à la place de « République tchèque »

SynonymesModifier

Gentilés et adjectifs correspondantsModifier

HyponymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Les traductions qui suivent sont toutes des formes courtes, analogues à Tchéquie. Si vous ne trouvez pas la langue que vous cherchez, essayez à République tchèque.

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. Martin Plichta, La République tchèque est morte, vive la Tchéquie !, dans Le Monde, 2016-04-16 [texte intégral]. Consulté le 2016-04-16

Poitevin-saintongeaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom propre Modifier

Tchéquie masculin (orthographe normalisée du poitevin-saintongeais)

  1. (Géographie) Tchéquie.

RéférencesModifier

  • Vianney Piveteau, Dicciounaere poetevin-séntunjhaes / Dictionnaire françois-poitevin-saintongeais, Geste, 2006, Broché, 780 pages, ISBN 978-2-84561-227-3[version en ligne (page consultée le 9 avril 2019)]