Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIIIe siècle). Du moyen français abataige. Il est dérivé de abattre avec le suffixe -age. La graphie avec un seul t a préfiguré jusqu'au XIXe siècle où, par homogénéité avec abattre, la graphie avec deux t a commencé à apparaître. Cette dernière est plébiscitéé par l'académie française et mise en avant par la plupart des dictionnaires. Mais les occurrences avec un seul t sont encore nombreuses.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
abatage abatages
\a.ba.taʒ\

abatage \a.ba.taʒ\ masculin

  1. (Vieilli) Variante orthographique de abattage.
    • On commence d’abord par nettoyer le sol en arrachant les ronces, les épines, les bruyères, etc., puis on procède à l’abatage du taillis. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, p. 162)
    • Aussitôt l’abatage des animaux, le sang est fortement agité, pour en séparer la fibrine, et empêcher la formation du caillot sanguin. — (Charles-Victor Garola, Engrais : Les matières fertilisantes, J.-B. Baillière & fils, Paris, 1925 (7e édition), p. 205)
    • Espèce héliophile, le Genêt à balai envahit les cultures abandonnées et —conjointement avec la Callune ou la Myrtille— les clairières des forêts ainsi que les coupes après l’abatage […] — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises, les associations végétales de la vallée de La Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 127)
    • […] l’abatage des animaux destinés à l’alimentation de la population se faisait encore en ville où chaque boucher possédait son écorcherie particulière […] — (Jean Valmy-Baysse, La Curieuse Aventure des boulevards extérieurs, Éditions Albin-Michel, 1950)
  2. (Marine) Abatage en carène : Manœuvre qui consiste à mettre le navire sur le côté pour pouvoir travailler sur les parties de celui-ci qui normalement se trouvent sous l'eau.

RéférencesModifier

AngevinModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
abatage abatages
\Prononciation ?\

abatage \Prononciation ?\ masculin

  1. (Montjean-sur-Loire) Réprimande.

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
abatage abatages
\Prononciation ?\

abatage \Prononciation ?\ masculin

  1. Tendance à tomber.

Nom commun 3Modifier

Singulier Pluriel
abatage abatages
\Prononciation ?\

abatage \Prononciation ?\ masculin

  1. (Le Longeron) Longueur d’un bras de levier.
  2. (Le Longeron) Pesée faite à l’aide d’un levier.

Nom commun 4Modifier

Singulier Pluriel
abatage abatages
\Prononciation ?\

abatage \Prononciation ?\ masculin

  1. Force physique, vigueur corporelle due à la masse plutôt qu’à la musculature.

RéférencesModifier

  • A.-J. Verrier, R. Onillon, Glossaire étymologique et historique des patois et des parlers de l’Anjou, Germain & G. Grassin, Angers, 1908, 580 p., p. 3[version en ligne]

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
abatage
\Prononciation ?\
abatages
\Prononciation ?\

abatage \Prononciation ?\

  1. Destruction, démolition en particulier à l’aide d’explosifs.

RéférencesModifier

  • Cet article utilise des informations de l’article du Wiktionnaire en anglais, sous licence CC BY-SA 3.0 : abatage.