Voir aussi : Allie, allie

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

→ voir allier

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin allié
\a.lje\

alliés
\a.lje\
Féminin alliée
\a.lje\
alliées
\a.lje\

allié \a.lje\

  1. Qui est uni par une entente, un pacte politique ou par des liens résultant du mariage.
    • Des peuples alliés.
    • Les nations alliées.
    • Ils étaient alliés entre eux suite à un second mariage.
    • C’était, nous dit-on, la petite-fille de l’un des descendants d’une famille alliée aux anciens rois de France ; le sang des Valois coulait dans ses veines. — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu : Sylvie, 1854)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
allié alliés
\a.lje\

allié \a.lje\ masculin (pour une femme on dit : alliée)

  1. Organisation ou personne qui a rejoint une alliance.
    • Ces conditions sont jugées inacceptables par le gouvernement tunisien. Les alliés passent outre aux objections françaises et livrent les armes promises, le 15 novembre 1957. — (P.-F. Gonidec, Droit d’outre-mer, vol. 2, Éditions Montchrestien, 1959, p. 80)
    • Les généraux renégats sont les représentants d’une classe qui, pour survivre en tant que telle, a renoncé à la nation chilienne et est sciemment devenue l’alliée de l’impérialisme nord-américain. — (Armando Uribe, Le Livre noir de l’intervention américaine au Chili, traduction de Karine Berriot et Françoise Campo, Seuil, 1974)
  2. Personne unie à la famille d'un autre par les liens du mariage plutôt que par le sang.
    • Parents et alliés.

DérivésModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe allier
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
allié

allié \a.lje\

  1. Masculin singulier du participe passé du verbe allier.
    • La quantité totale du zinc employé à la désargentation s’éleva à 1,42 p. 100 du poids du plomb d’œuvre, dont 0,29 p. 100 de zinc sans aluminium servirent pour désaurifier et décuivrer le plomb, tandis que le reste de 1,13 p. 100 allié avec 0,5 p. 100 d’aluminium était employé à la désargentation proprement dite. — (Carl Schnabel, Traité théorique et pratique de métallurgie ; cuivre, plomb, argent, or, volume 1, 1896, page 522)

PrononciationModifier

HomophonesModifier

RéférencesModifier

AnagrammesModifier