Voir aussi : Allier

Étymologie

modifier
(Date à préciser) Du latin alligare (« attacher »).

allier \a.lje\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’allier)

  1. Unir par une entente, un pacte. Ce verbe est alors généralement pronominal.
    • L’intérêt a allié ces deux peuples.
    • Ces deux républiques s’allièrent. (Pronominal)
  2. (Sens figuré) Joindre ensemble des choses différentes, opposées, disparates.
    • Allier la force à la prudence.
    • Allier les plaisirs avec les devoirs.
    • Il sait allier l’esprit du monde avec celui de la religion.
    • Ce poète a l’art d’allier les mots qui semblent le moins faits pour être unis.
    • Ces deux qualités ne s’allient que difficilement. (Pronominal)
    • Ces mots ne s’allient pas l’un avec l’autre, etc. (Pronominal)
    • Si donc les normes du langage ne peuvent ignorer l’expression de l’émotionnel, le style doit alors allier la correction à la force et au caractère de l’expression. — (Ulrich Ricken, Grammaire et philosophie au siècle des lumières, 1978)
  3. (En particulier) Unir par les liens du mariage.
    • Allier une maison, une famille à une autre.
    • Il s’est allié en bon lieu. (Pronominal)
    • Il veut se bien allier.
    • S’allier à une bonne famille, avec une bonne famille. (Pronominal)
    • Ces deux familles se sont alliées. (Pronominal)
  4. (Technologie) Action de combiner les métaux.
    • C'est cette industrie privée qui fondra les métaux , les alliera entre eux , les laminera , les décapera , les découpera, etc. , et la monnaie de Paris viendra seulement leur imprimer le sceau de l’État; c'est cependant de la fonte et de toutes les opérations qui la suivent que dépend l'identité de la monnaie. — (Jean-François Terme, Discours sur les monnaies: prononcé dans la séance de la chambre des députés du 1er juin 1843, p. 15)
    • Ces deux métaux ne s’allient point, ne peuvent s’allier ensemble. (Pronominal)

Apparentés étymologiques

modifier

Traductions

modifier
Traductions à trier
modifier

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
allier alliers
\a.lje\

allier \a.lje\ masculin

  1. (Chasse) Filet servant à capturer les oiseaux.
    • Nous avons pris quelques perdrix avec des alliers.
    • Quel Français de 1932 emploie les mots allier (filet à prendre des perdrix), alude, alumelle, auner, aveindre, avenage, avuer, balandras (espèce de manteau d’autrefois), bretailler (tirer l’épée à la moindre bagatelle) et bien d’autres. — (Revue de philologie française et de littérature, volumes 43 à 46, 1931)
  2. (Botanique) Synonyme de alisier blanc.

Variantes orthographiques

modifier

Prononciation

modifier


Homophones

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi

modifier

Références

modifier

Étymologie

modifier
Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif

modifier
Singulier Pluriel
allier alliers
\Prononciation ?\

allier \Prononciation ?\ (graphie inconnue)

  1. (Botanique) Variante en graphie inconnue de alier.

Références

modifier