Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin combinare (« joindre deux à deux »).

Verbe Modifier

combiner \kɔ̃.bi.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Sens étymologique) Assembler plusieurs choses en les disposant deux à deux.
    • […] et ils savent combiner, dans leurs discours pompeux, fougueux et nébuleux, l'intransigeance la plus absolue avec l'op­portunisme le plus souple. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.IV, La grève prolétarienne, 1908, p.159)
  2. (Par extension) Arranger, disposer des choses entre elles dans un certain ordre.
    • Pendant que dans l'économie communiste le Gosplan était substitué à la « main invisible » du marché, le keynésianisme tempéré, combinant le rôle de l'État et celui du marché, inspirait la pensée des démocrates américains et des sociaux-démocrates européens. — (Claude Allègre, Chroniques d'espoir, éd. Fayard, 2004)
    • Combiner les nombres, des lettres, des raisonnements, des preuves, des incidents.
    • Nos idées se combinent de plusieurs manières.
  3. (Figuré) Calculer, disposer de manière à parvenir à un certain résultat.
    • En combinant avec les observations si précises de M. Edwards celles de ses devanciers et de ses successeurs, nous pouvons en tirer une conclusion générale. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, Les Métamorphoses et la généagénèse, Revue des Deux Mondes, 2e période, tome 3, 1856, p.508)
    • Il combina sa marche avec celle du premier corps d’armée.
    • Ces deux généraux combinèrent habilement leurs opérations, leurs manœuvres.
    • Des opérations mal combinées.
    • Un plan sagement combiné.
    • Ce coup-ci, j’ai comme une idée qu’il n’a pas trop mal combiné son affaire, précisément !... — (Pierre Benoit, Monsieur de la Ferté, Albin Michel, 1934, Cercle du Bibliophile, page 312.)
  4. (Péjoratif) Organiser des affaires malhonnêtes en toute discrétion.
    • Toute une organisation formidable d'écumeurs et d'inutiles, vivant grassement, tripatouillant, combinant, s'enrichissant, sans produire quoi que ce fût d'utile. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 128)
  5. (Chimie) Unir deux ou plusieurs corps de manière qu’ils n’en forment qu’un seul.
    • La chaux ne se rencontre jamais à l'état libre dans la nature. Elle est le plus souvent combinée avec l’acide carbonique, et forme un corps que les chimistes appellent carbonate de chaux et qui est le principal composant des pierres calcaires. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 41)

SynonymesModifier

AntonymesModifier

ComposésModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier