Étymologie

modifier
Dérivé de arpenter, avec le suffixe -age.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
arpentage arpentages
\aʁ.pɑ̃.taʒ\

arpentage \aʁ.pɑ̃.taʒ\ masculin

  1. Action d’arpenter.
    • Une fois la triangulation, l’arpentage et la levée des plans achevés, chaque propriété est cadastrée, c'est-à-dire que les terres qui la composent sont classées d'après leur qualité, ce qui n'est pas exempt de difficultés sérieuses. — (A. de Céris, « Chronique agricole », dans le Journal d'agriculture pratique, 1872, vol. 36, n° 1, page 279)
    • On comprend mieux l'acharnement avec lequel Sr Gallois voulait écarter les prétentions de la ville, si on sait qu'il croyait, en se référant à un arpentage effectué en 1629, que ce Bürgerwald englobait un tiers de la forêt indivise. — (Madeleine Barbier, La forêt de Haguenau et les questions de propriété, dans La forêt dans tous ses états: de la préhistoire à nos jours, sous la direction de Jean-Pierre Chabin, Association interuniversitaire de l'Est, Presses Universitaires de Franche-Comté, 2005, page 209)
  2. Science de mesurer les terres.
  3. Mode de lecture partagée d'un livre où celui-ci est déchiré pour former autant de sous-parties que de personnes concernées.
    • Né dans les cercles ouvriers de la fin du XIXe siècle, réhabilité dans le cadre de l'éducation populaire avant de se frayer un chemin dans les milieux autogérés, l'arpentage permet de parcourir à grands pas les ouvrages qu'on craint d'aborder seul. — (Isma Le Dantec, Arpenter un livre ça déchire, Socialter numéro 54 : « Êtes-vous éco-anxieux ? », octobre-novembre 2022, page 76)
    • Cette méthode de lecture collective porte un nom : l’arpentage. Et elle a déjà quelques décennies d’existence. — (Wassila Belhacine, Arpentage : «J’aime l’idée de déchirer les livres, c’est un geste fort pour les désacraliser», Libération, 11 mai 2023 → lire en ligne)

Synonymes

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références

modifier