Voir aussi : terrèr, Terrer

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) De terre.

Verbe Modifier

terrer \te.ʁe\ ou \tɛ.ʁe\ transitif ou intransitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se terrer)

  1. (Agriculture) (Jardinage) Entourer, garnir, couvrir de terre.
    • Terrer un arbre, une vigne, un pied d’œillet.
  2. (Arts) (Désuet) Dégraisser une étoffe, en l’enduisant de terre à foulon.
  3. (Arts) (Désuet) Blanchir en couvrant d’une terre grasse le fond des formes, en parlant du sucre.
  4. (Intransitif) Se loger, se cacher sous terre, en parlant des animaux.
    • Le lapin terre, et le lièvre ne terre pas.
  5. (Pronominal) Se cacher sous terre, en parlant de certains animaux.
    • Ce lapin, ce renard s’est terré quand il s’est vu poursuivi.
  6. (Pronominal) (Militaire) Se mettre à couvert du feu de l’ennemi par des travaux de terre.
    • Les assiégeants s’étaient si bien terrés qu’ils étaient entièrement à couvert du feu de la place.
  7. (Pronominal) (Figuré) Se cacher, éviter de se montrer.
    • On ne le voit plus nulle part depuis cette aventure : il se terre.

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier



HomophonesModifier

ParonymesModifier

RéférencesModifier

InterlinguaModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe Modifier

terrer \tɛ.r.ˈrɛr\ (voir la conjugaison)

  1. Effrayer.