AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin auctrix.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
auctrix
\ˈɔːk.tɹɪks\
auctrices
\ˈɔː.ktɹɪˌsiːz\

auctrix \ˈɔːk.tɹɪks\

  1. (Médecine) (Archaïsme) Auctrice. Uniquement dans les expressions telles que auctrix facultas.
    • Under the class of natural faculties, we find three principal sorts; to wit, a facultas generatrix, an auctrix, and a nutrix. — (Hugh Lenox Hodge, Franklin Bache, Charles Delucena Meigs, Article XII. – Retrospective Review. – Tractatus de Ventriculo et Intestinis, cui præmittitur alius…, dans The North American Medical and Surgical Journal, no 2, 1826 [texte intégral])
      Dans la classe des facultés naturelles, nous trouvons trois sortes principales ; à savoir, une faculté génératrice, une auctrice et une nutrice.

LatinModifier

ÉtymologieModifier

Déverbal de augeo (« faire croitre, accroitre »), dérivé de auctum avec le suffixe -trix.

Nom commun Modifier

Cas Singulier Pluriel
Nominatif auctrix auctricēs
Vocatif auctrix auctricēs
Accusatif auctricem auctricēs
Génitif auctricis auctricum
Datif auctricī auctricibus
Ablatif auctricĕ auctricibus

auctrīx, -īcis \ˈau̯k.triːks\ féminin (pour un homme, on dit : auctor)

 
Auctrix peccati Eva ; auctrix meriti Maria (1)
  1. Autrice, celle qui produit, qui crée, qui est à l’origine.
    • Et ipsa prima cum Deo, quia et Deus primus cum illa, sed et ipsa incomparabilis cum Deo, quia et Deus incomparabilis cum illa, et auctrix cum Deo et domina cum Deo — (Tertullien, Opera. Adversus Hermogenem, volume 1, Paul Mellier, 1842, page 430)
      Elle sera la première avec Dieu, parce que Dieu sera le premier avec elle ; de plus, elle ne pourra être comparée à Dieu, parce que Dieu ne pourra lui être comparé ; elle est autrice de l’univers avec Dieu ; elle est souveraine avec lui.
    • Auctrix peccati Eva ; auctrix meriti Maria. Eva occidendo obfuit ; Maria vivificando profuit. Illa percussit ; ista sanavit. — (Augustin d’Hippone, In festo Assumptionis B. Mariæ)
      Ève fut l’autrice du péché, Marie l’autrice du mérite. Ève nous donna la mort, Marie nous rendit la vie. L’une nous blessa et l’autre nous guérit.
  2. Celle qui fait croître, qui augmente.
  3. Celle qui a vendu ou cautionné.
    • Nam super pretio evictae portionis non eum qui dominium evicerit, sed auctricem conveniri consequens est. — (Codex Iustinianus. 8.44.16)
      Mais pour ce qui concerne le prix de cette portion dont vous êtes évincé, ce n’est pas de celui qui vous évince que vous devez le réclamer, mais de celle dont vous la teniez.

DérivésModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier