FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom commun 1) (Vers 1250) Première attestation[1] dans un texte vieil anglais — (Vocabulary of the names of plants, Ms Harley no978), puis en moyen français au XVe siècle — (Grant Herbier) ; le latin bardana est attesté depuis le VIII/XIe siècle — (Glossae latino-theodiscae) et semble l’altération sous l’influence de barba (ici au sens botanique de « partie velue de la fleur ») de dardana attesté au Ve siècle — (Pseudo-Apulée, De Herbis, 37) rattaché à dard[1].
(Nom commun 2) De l’occitan bardana[2] que Frédéric Mistral apparente à barda.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
bardane bardanes
\baʁ.dan\

bardane \baʁ.dan\ féminin

  1. (Botanique) Plante de la famille des composées dont l’involucre est formé de folioles crochues et qui croît le plus souvent le long des chemins.
    • La racine de bardane est employée en médecine comme dépurative.
    • Le succès médicinal de la bardane date de l’Antiquité. — (Danielle Roux, Les nouvelles plantes qui soignent, 2005)
    • Elles firent place à de maigres bardanes, et à des chardons gigantesques hauts de neuf pieds. — (Jules Verne, Les Enfants du capitaine Grant, 1846)
    • Dans l’âge où tout vice s’accroche à l’adolescence, comme les capitules, cent fois crochus, de la bardane sur une chevelure, une fille de quinze ans court plus d’un danger. — (Colette, Le képi, Fayard, 1943 ; éd. Le Livre de Poche, 1968, p. 115.)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

bardane \baʁ.dan\ féminin

  1. (Lyonnais) (Entomologie) Punaise des lits[3].
    • C’est-y que tu me croirais attaché à mes pécuniaux comme une bardane au bardanier ? — (Alain Babanini, Puisque ça ne suffit pas !, ISBN 978-1445786193 → lire en ligne)
    • Lorsqu'un Lyonnais dit : ... bardane pour punaise... — (Henri Béraud, Vous ne connaisez pas mon pays)

DérivésModifier

ParonymesModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier