FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l'ancien occitan clapier dérivé de clap (« tas de pierre ») avec le suffixe -ier. On retrouve cet étymon dans des noms de lieux comme Le Clapier, Méjannes-le-Clap ; en ancien français clappier (« monceau de pierre »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
clapier clapiers
\kla.pje\

clapier \kla.pje\ masculin

  1. (Géologie) Éboulis, pierrier.
    • Pour la plupart, je les ai trouvés dans des clapiers. Des éboulis au pied de ces parois vertigineuses quand tu marches en montagne. — (Marc Roger, Grégoire et le vieux libraire, Albin Michel, 2019, page 122)
  2. (Par extension) (Élevage) Cabane où l’on élève des lapins domestiques.
    • C’est un lapin de clapier, se disait d’un mauvais lapin par comparaison au lapin de garenne, c'est devenu le lapin de consommation courante.
    • Près de ce banc se dressait, à la mode des vieux jardins vergers, une espèce de grand bahut en solives et en planches fort délabré, clapier au rez-de-chaussée, fruitier au premier étage. — (Victor Hugo, Les Misérables, 1862)
  3. (Péjoratif) Lieu où sont entassés les gens dans des conditions misérables.
    • Comme toutes les malheureuses que la misère et l’embauchage ont traînées dans les clapiers d’une ville, elle éprouvait (…) cet étrange regret — (Joris-Karl Huysmans, Marthe, histoire d’une fille, 1877)
  4. (Vieilli) Ensemble des trous creusés dans une garenne par les lapins qui s'y retirent.

SynonymesModifier

(géologie)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

  • clapier sur l’encyclopédie Wikipédia  

Ancien occitanModifier

 

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

clapier masculin

  1. Clapier, trou à lapins.

RéférencesModifier

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844