FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du verbe crépir.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
crépi crépis
\kʁe.pi\
 
Un mur recouvert de crépi.

crépi \kʁe.pi\ masculin

  1. (Maçonnerie) Enduit qui se fait sur une muraille avec du mortier ou du plâtre et qu’on laisse raboteux au lieu de le rendre uni.
    • Le crépi est parti avec les pluies et les murs, au lieu d’être blancs sont devenus pis : les toits sont généralement couverts d’ajoncs, comme cela se fait dans nos villes du Sud. — (Nikolaï Gogol, Les nouvelles de Petersbourg - La calèche, 1835 (traduction d’André Markowicz, réédition Éditions Acte Sud, 2007, page 253))
    • L’usage universel du crépi à la chaux donne une teinte uniforme à tous les monuments, remplit les rides de l’architecture, efface les broderies et ne permet pas de lire leur âge. Grâce à la chaux, le mur fait il y a cent ans ne peut se distinguer du mur achevé d’hier. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Si l’on se promène à Valloire ou dans les hameaux de ce gros bourg de Maurienne, on note que les murs de certaines maisons ont un crépi de couleur rose. — (Jean-Marie Jeudy, Les mots pour dire la Savoie: Et demain, j'aurai autre chose à vous raconter, 2006)
    • Il faut mettre un crépi sur cette muraille.
    • Il faut donner un crépi à cette muraille.
    • Faire un crépi.

SynonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe crépir
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
crépi

crépi \kʁe.pi\

  1. Participe passé masculin singulier de crépir.

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussiModifier

RéférencesModifier