FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du latin dolium (« tonneau »).

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
dolium doliums
\dɔ.ljɔm\

dolium \dɔ.ljɔm\ masculin

  1. (Malacologie) Nom scientifique de la tonne ou tonne cannelée.

NotesModifier

  • En biologie, le nom binominal et les autres noms scientifiques (en latin) prennent toujours une majuscule. En français, les naturalistes mettent fréquemment une majuscule aux noms de taxons supérieurs au genre.
    Un nom vernaculaire ne prend pas de majuscule, mais on peut en mettre une quand on veut expliciter le fait que l’on ne parle pas d’individus, mais que l’on veut parler de l’espèce, du genre, de la famille, de l’ordre, etc.

HyperonymesModifier

HyponymesModifier

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
dolium dolia
\dɔ.ljɔm\ \dɔ.lja\

dolium \dɔ.ljɔm\ masculin

  1. (Antiquité) Grande jarre destinée au commerce de gros, dans la Rome antique.

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • Tonna sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • dolium sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

LatinModifier

ÉtymologieModifier

De dolo (« travailler, dégrossir »).

Nom commun Modifier

Cas Singulier Pluriel
Nominatif dolium dolia
Vocatif dolium dolia
Accusatif dolium dolia
Génitif doliī doliōrum
Datif doliō doliīs
Ablatif doliō doliīs
 
Dolia.

dolium \Prononciation ?\ neutre

  1. Tonneau, jarre de très grande taille qui servait de citerne à vin, à huile ou à céréales.
    • dolium a fundo pertusum, Live
      Tonneau percé par le fond.
    • Musti Q. X in dolium indito, aceti acris Q. II eodem infundito, sapae Q. II, aquae dulcis Q. L. Haec rude misceto ter in die dies quinque continuos. Eo addito aquae marinae veteris sextarios LXIIII et operculum in dolium inponito et oblinito post dies X. Hoc vinum durabit tibi usque ad solstitium. Siquid superfuerit post solstitium, acetum acerrimum et pulcherrimum erit. Caton, De agri cultura
      Mettez dans une futaille dix quadrantals de vin doux, et deux quadrantals de fort vinaigre. Versez-y également deux quadrantals de vin cuit, et cinquante d'eau douce. Avec un bâton brassez le mélange trois fois par jour et pendant cinq jours consécutifs. Ajoutez-y soixante-quatre setiers d'eau de mer puisée depuis quelque temps. Placez le couvercle sur le tonneau, et tenez-le fermé pendant dix jours. Ce vin se consommera jusqu'au solstice ; s'il en reste après cette époque, ce sera un vinaigre très fort et très limpide. — (tr.)

Voir aussiModifier

  • dolium sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier