FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) De l’ancien français tonnel.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
tonneau tonneaux
\tɔ.no\
 
Des tonneaux (sens 1)
 
Un tonneau avec sa porte à l'arrière et ses angles arrondis (sens 6)
Vidéo d’un tonneau aérien (sens aéronautique)
 
Simulateur de tonneau lors d’accident de la route (sens accidentel)
 
Armoiries avec un tonneau (sens héraldique)

tonneau \tɔ.no\ masculin

  1. (Tonnellerie) Grand récipient de bois, de forme à peu près cylindrique, mais renflé dans son milieu, à fonds plats, qui est fait de planches ou douves arquées, maintenues par des cercles de fer, et qui sert à contenir des liquides ou certaines autres marchandises.
    • Si donc, dans ces conditions, on veut mécher le tonneau, celui-ci ne contenant plus assez d’oxygène dans l’air qu’il renferme, ne pourra entretenir la combustion du soufre, et la mèche s’éteindra dès qu’elle sera introduite. — (Claude Ladrey, L’Art de faire le vin, 1863, page 217)
    • Le liquide qui s’écoule est recueilli dans des tonneaux, qu’on place dans les celliers où doit s’opérer la fermentation. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 138)
    • Il […] présidait les grandes assemblées de la nation franque, suivies de ces festins traditionnels parmi la race teutonique, où des sangliers et des daims entiers étaient servis tout embrochés, et où des tonneaux défoncés occupaient les quatre coins de la salle. — (Augustin Thierry, Récits des temps mérovingiens, 1er récit : Les quatre fils de Chlother Ier — Leur caractère — Leurs mariages — Histoire de Galeswinthe (561-568), 1833–1837)
    • Le regard, rassasié de cet aspect, se portait ensuite sur un grabat non moins singulier. La paillasse reposait sur des planches soutenues elles-mêmes par quatre tonneaux de la forme dite bordelaise. — (Jules Romains, Les Copains, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 42)
  2. (Figuré) (Familier) Ivrogne, homme habitué à boire d’une manière excessive.
    • C’est un tonneau.
  3. (Par métonymie) Liquide contenu dans le tonneau.
    • Ils ont bu, depuis un mois, deux tonneaux de vin.
  4. (Marine) (Métrologie) Ancienne unité de poids, de deux mille livres, servant à évaluer la capacité d’un navire. Il se dit aujourd’hui d’une mesure égale à mille kilogrammes. On dit aussi « tonne ».
    • Une autre espèce de navire très-commune à Venise, et qui sert particulièrement à ses communications avec Trieste et les ports de l’Istrie, ce sont des trébacs de soixante à quatre-vingts tonneaux. — (Mémoires de l’Institut National des Sciences et Arts : Sciences mathématiques & physiques, Paris : Baudouin, fructidor an XII, vol. 5, page 67)
    • Le Ménil ne viendra pas chasser à Joinville. Il a acheté un yacht de quatre-vingts tonneaux, Rosebud. Il navigue dans la Méditerranée et ne veut plus vivre que sur l’eau. C’est dommage. Il n’y a que lui qui sache mener la chasse. — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 322)
    • Quatre ans auparavant, sur un yacht de vingt tonneaux, il avait traversé l’Atlantique de Nouvelle-Écosse à Cowes en vingt-deux jours, ce qui constitue un record pour une embarcation de ce tonnage. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil, tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  5. (Marine) (Métrologie) Unité internationale actuellement en usage pour les petits bateaux, utilisée pour donner le volume interne d'une embarcation, elle est égale à 100 pieds cube anglais c'est à dire 2,8316 m3.
  6. Voiture hippomobile, puis ensuite automobile, légère et découverte, de forme arrondie d'où son nom. Les passagers accèdent à leurs sièges par une porte située sur la partie arrière du véhicule.
    • La veille de mon départ, nous nous rendîmes à Llanstephan dans un tonneau tiré par un poney chétif et de petite taille. — (Dylan Thomas, En visite chez grand-papa dans Œuvres, t. 1, Deuil, 1970, page 83)
    • 1904 : La carrosserie phaéton à entrée latérale remplace le tonneau à entrée par derrière. — (Louis Baudry de Saunier, Pol Ravigneaux, Charles Faroux, La vie automobile, Éd Dunod, 1930)
    1. Demi tonneau : Voiture hippomobile légère, de forme arrondie et possédant deux roues.
  7. (Aviation) Figure de voltige où l’avion effectue un tour complet sur l’axe de son fuselage (axe de roulis).
  8. Rotation d’une voiture sur son axe longitudinal lors d’un accident.
    • Ah oui, parce que je vous l'avais pas dit, ma bagnole c'est une décapotable.
      Je vous le dis parce que c'est très important..
      Vous allez voir plus tard.
      C'est à cause des tonneaux !
      — (Coluche, On n’a pas eu d’bol)
    • Sur le chemin, il a tenté d’éviter un troupeau de chameaux sauvages [...] mais sa voiture a fait des tonneaux et s'est retrouvée hors service.— (Sans eau après un accident en plein désert, il marche 60 heures et parvient à survivre, Le Huffington Post, 5 septembre 2017)
    • Deux heures plus tard, le chauffard rate une tentative de dépassement et effectue plusieurs tonneaux avant de se retrouver dans un fossé. — (Dominique Fortier, « Un père endeuillé veut poursuivre des policiers », Le journal de Montréal, 9 novembre 2020)
  9. (Héraldique) Meuble représentant le conteneur du même nom dans les armoiries. Il est généralement représenté sous la forme d’un tonneau de vin cerclé avec l’orifice de prélèvement visible (trou de bonde). On le dit cerclé et/ou bondé quand ses cercles ou sa bonde sont d’un autre émail. Il est parfois appelé baril quand il contient de la poudre à canon mais le principe n’est pas forcément suivi surtout s’il est représenté sans éléments faisant référence à l’artillerie. À rapprocher de baril et barrique.
    • De sable au tonneau d’argent, qui est de la commune d’Artonne du Puy-de-Dôme → voir illustration « armoiries avec un tonneau »
  10. (Jeux) Jeu d'adresse, appelé aussi jeu du tonneau ou jeu de la grenouille.
    • Les boutiquiers causaient, discutaient entre eux en jouant au tonneau, et le mot argent sonnait sec dans ces voix aigres comme les palets qu’on heurtait. — (Alphonse Daudet, Maison à vendre, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, réédition Le Livre de Poche, 1974, page 187)
    • Sa bouche était si large qu’elle donnait envie de jouer au tonneau, ou d’y jeter le prix de sa consommation. — (Jean Giraudoux, Provinciales, Grasset, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 154)
    • Un vieux croquet, un jeu de boules rouillé, un badminton aux raquettes crevées, un tonneau dont une partie des palets s'était perdue, ça n'allait pas loin en fait de distractions. — (Hervé Bazin, Cri de la chouette, Grasset, 1972, réédition Le Livre de Poche, pages 214-215)

AbréviationsModifier

(Marine) (Métrologie) (4) :

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Figure de voltige d’un tour complet sur son axe longitudinal (7) :

HyponymesModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

PrononciationModifier


HomophonesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier