Voir aussi : PIPE, pipé

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom commun 1) Déverbal sans suffixe de piper (« jouer de la flûte »).
(Nom commun 2) Emprunt de l’anglais pipe, « barre verticale » en informatique, utilisée dans UNIX pour dénoter la fonctionnalité consistant à fournir en entrée d'un programme les données issues d'un autre programme, comme si ces données étaient passées par un tuyau.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
pipe pipes
\pip\
 
Homme à la pipe (3) de Paul Cézanne.

pipe \pip\ féminin

  1. (Vieilli) Pipeau.
  2. (Vieilli) Chalumeau utilisé autrefois pour boire le vin consacré, pendant la messe
  3. Objet pour fumer du tabac ou une autre substance fumable.
    • À propos de fumage ou de fumerie, — lequel des deux se dit ? — avertissons les romanciers qui n’ont pas renouvelé depuis quelques années les couleurs de leur palette locale, de ne pas s’aviser de mettre, à la bouche des Hollandais ou des Allemands modernes qu’ils dépeindront, des pipes de terre, de porcelaine ou d’écume de mer, — Alphonse Karr écrirait : de Kummer ; — on ne fume plus que le cigare par tous les pays que nous avons parcourus. — (Théophile Gautier, Ce qu’on peut voir en six jours, 1858, réédition Nicolas Chadun, pages 179-180)
    • Connaissez-vous Turinaz ? me demanda […] le père Milot, le cordonnier de Longeverne, tandis que je fumais une pipe près de sa banchette en le regardant tirer le ligneul. — (Louis Pergaud, Un point d’Histoire, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • La ville de Saint-Claude dans le Jura est la capitale mondiale de la pipe.
  4. (Vulgaire) (Argot) Fellation.
    • Mais pendant ce temps, aux États-Unis, qu’est-ce qui se passe? Il se passe qu’un type est en prison pour s’être fait tailler une pipe, il y a quelques années. Il avait 17 ans. La fille avait 15 ans. Relation totalement consensuelle. — (Blogue de Patrick Lagacé, 13 juin 2007)
    • […] le petit Viet a taillé une pipe à son grand con de frère américain et lui a taxé, ce faisant, une forte liasse de dollars qui dépassait de sa poche. — (Albert Spaggiari, Journal d’une truffe, Albin Michel, 1983, page 169)
    • La saison parisienne a été éprouvante pour les lyricomanes. En quelques jours, on a pu voir Elina Makropoulos, l’héroïne de Janácek, soulever sa jupe et s’asseoir sur la cuvette des toilettes, dans la production signée Warlikowski pour Bastille. Puis Carmen tailler une pipe sur la scène du Châtelet, tandis que Micaëla se faisait sodomiser puis dessouder, au milieu de saillies brutales méticuleusement mises en scène par l’Autrichien Martin Kusej confondant l’opéra de Bizet avec Tombeau pour cinq cent mille soldats de Pierre Guyotat. — (Libération, 23 mai 2007)
  5. (Œnologie) Grande futaille pour mettre du vin des liquides, des marchandises tels par exemple des harengs. La contenance en était généralement de 800 litres.
    • Il leur suffisait de tremper le bout des doigts dans une pipe de cidre ou une cuvée de vin pour changer cidre et vin en bouse liquide ; […]. — (Octave Mirbeau, Rabalan,)
  6. (Par extension) Mesure de capacité, utilisée dans quelques pays, équivalant à ce genre de futaille, et dont le volume varie selon les usages.
    • Imaginez-vous qu’il n’y a plus de vignes à Madère ! La récolte de vin qui, en 1813, s’élevait à vingt-deux mille pipes, est tombée, en 1845, à deux mille six cent soixante-neuf. Aujourd’hui, elle ne va pas à cinq cents ! C’est un affligeant spectacle. — (Jules Verne, Les Enfants du capitaine Grant, éd. Hetzel, 1868, part. 1, chapitre 8)
    • Si, d’aventure, il restait sur place, attendant une vacance à l'usine, il travaillait à la mine et était payé par pipe de minerai extraite. — (Maurice Lecerf, Le Fer dans le monde, Payot, 1942)
  7. (Belgique) (Cuisine) Petite saucisse sèche d’Ardenne.
    • A. Gouv. w., reconnaissant les dénominations « Saucisson d'Ardenne », « Petit Saucisson d'Ardenne », « Collier d'Ardenne » et « Pipe d'Ardenne » en qualité d'indications géographiques, M.B., 29 octobre 2010, — (Alex Tallon, Les appellations d'origine, Bruxelles : éd. Éditions Larcier, 2016, titre 4, note n° 60)
  8. (Cuisine) Macaroni de grande taille.
  9. (Argot) (Désuet) Cigarette.
    • – T’as pas une pipe ?
      Maillat lui tendit son paquet.
      – Prends-en plusieurs.
      – T’es un pote, dit l’homme.
      — (Robert Merle, Week-end à Zuydcoote, 1949, réédition Le Livre de Poche, page 10)
    • Peux-pas avoir une pipe, chef? — (Auguste le Breton, Le rouge est mis, 1954, chapitre XIII)
  10. (Sport) Incapable, incompétent, mauvais[1].

SynonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

HyperonymesModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
pipe pipes
\pajp\

pipe \pajp\ masculin (Anglicisme)

  1. (Anglicisme informatique) Barre verticale, signe |, utilisé en programmation en ligne de commande.
    • Quelle est la sortie de la commande avant ton pipe ?
      […]
      Le pipe (|) permet de rediriger les entrées/sorties standards, autrement dit, les fichiers de descripteurs 0 et 1. Il faut donc par cette méthode, lire l’entrée standard dans ta classe.
      — (bebRito, zeb, Passer un mail à un programme java via procmail sur Forum français tomshardware, 28 janvier 2010)

DérivésModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe piper
Indicatif Présent je pipe
il/elle/on pipe
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je pipe
qu’il/elle/on pipe
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
pipe

pipe \pip\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de piper.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de piper.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de piper.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de piper.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de piper.

PrononciationModifier

Note : Un des rares exemples de mot français ayant deux prononciations.

(Nom 1, Forme de verbe)

(Nom 2)

Voir aussiModifier

  • pipe sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Au sens informatique : dans les interpréteurs de commandes des systèmes d’exploitation apparentés à UNIX, ce caractère sert à établir une jonction entre les données de sortie d’un programme et l’entrée d’un autre, jonction analogue à un tuyau.
Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
pipe
\pɑɪp\
pipes
\pɑɪps\
 
A pipe.

pipe \pɑɪp\

  1. Tuyau (de métal), tube (plutôt comme tube en anglais).
  2. Pipe (à tabac).
  3. (Au pluriel) (Musique) Cornemuse.
  4. (Informatique, Mathématiques, Physique) Barre verticale, tube, pipe (« | »).
  5. (Informatique) Tube, pipe, pipeline (mécanisme du système essentiel permettant de chaîner des processus). Le Bureau de la traduction du gouvernement du Canada note la traduction « canal (de communication) ».

DérivésModifier

Verbe Modifier

Temps Forme
Infinitif to pipe
\pɑɪp\
Présent simple,
3e pers. sing.
pipes
\pɑɪps\
Prétérit piped
\pɑɪpt\
Participe passé piped
\pɑɪpt\
Participe présent piping
\pɑɪp.ɪŋ\
voir conjugaison anglaise

pipe transitif

  1. Amener un fluide quelque part à l’aide de tuyaux.

pipe intransitif

  1. (Musique) Siffler, jouer du pipeau, de la cornemuse.

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

ItalienModifier

Forme de nom commun Modifier

Singulier Pluriel
pipa
\'pi.pa\
pipe
\'pi.pe\

pipe \'pi.pe\ féminin

  1. Pluriel de pipa.