droguerie

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom commun 1) Du néerlandais droguerij (« sécherie »), de droog (« sec »). En rapport avec les herbes séchées médicamenteuses.
(Nom commun 2) Origine non connue.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
droguerie drogueries
\dʁɔ.ɡʁi\

droguerie \dʁɔ.ɡʁi\ féminin

  1. Commerce des couleurs et des produits d’entretien.
    • C’était une petite droguerie qui vendait, entre autres choses, des articles pour la peinture, des toiles et des tubes d’acrylique ou de peinture à l’huile, et réalisait de menus travaux d’encadrement. — (Frédéric Dewer, Les très chers amis, 2015)
  2. Magasin spécialisé dans ce commerce.
  3. (Désuet) Fabrication ou commerce des médicaments ; lieu où on les vend.
  4. (Désuet) Choses vaines, inutiles, de peu de valeur.
    • Quand je vois les dames attachées à la rhétorique, à la judiciaire, à la logique et semblables drogueries, si inutiles à leurs besoins… (Montaigne).
  5. Falsification des denrées alimentaires.

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   droguerie figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : boutique.

TraductionsModifier


Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
droguerie drogueries
\dʁɔ.ɡʁi\

droguerie \dʁɔ.ɡʁi\ féminin

  1. (Pêche) Pêche et préparation du hareng.

TraductionsModifier

PrononciationModifier