Voir aussi : empèse

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du participe passé du verbe empeser.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin empesé
\ɑ̃.pə.ze\

empesés
\ɑ̃.pə.ze\
Féminin empesée
\ɑ̃.pə.ze\
empesées
\ɑ̃.pə.ze\

empesé \ɑ̃.pə.ze\ masculin

  1. Qui a une attitude raide, un air composé, des manières affectées.
    • […] tous roides, gourmés, empesés, endimanchés de velours et de damas. — (Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, 1831)
    • […], le comte reconnut l’un des assistans [sic], dont la mise et les manières élégantes, au milieu d’une foule de tournures empesées et de costumes de mauvais goût, avaient attiré son attention. — (Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T. 2, 4, 1833)
    • Enfin, chose impardonnable dans ce siècle empesé, Lucien avait l’air insouciant, étourdi. — (Stendhal, Lucien Leuwen, 1834)
    • Entourés de vestons-cravates, Girard et moi détonnions dans nos vestes de denim fatiguées, arborées comme par défi à la barbe de cet obscur aréopage de diplomates culturels à la solennité empesée. — (Louis Hamelin, Écrire : L’humain isolé, Éditions Trois-Pistoles, 2006, page 69)
  2. (Par extension) Qui paraît lourd, pesant.
    • Si l’on profite effectivement d’une plus grande surface d’affichage, les manipulations tactiles sur l’écran de l’iPad restent un peu empesées : la réactivité de l’interface est loin d’être au rendez-vous en raison d’une latence élevée. — (Mickaël Bazoge, Test du Luna Display : quand l’iPad devient un Mac tactile, MacGeneration, 27 octobre 2018 → lire en ligne)
  3. (Par extension) Qualifie un style qui manque de naturel, d’aisance.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
empesé empesés
\ɑ̃.pə.ze\

empesé \ɑ̃.pə.ze\ masculin (pour une femme, on dit : empesée)

  1. (Figuré) (Familier) Personne qui a un tel caractère.
  2. Ce qui est rigide, empesé chez quelqu’un.
    • Pendant les premiers instants, avant que la gentillesse native de la femme eût pu percer l’empesé de la petite bourgeoise, et ne sachant trop d’ailleurs si elle devait parler des Verdurin à Swann, elle tint tout naturellement, de sa voix lente, gauche et douce que par moments l’omnibus couvrait complètement de son tonnerre, des propos parmi ceux qu’elle entendait et répétait dans les vingt-cinq maisons dont elle montait les étages dans une journée. — (Marcel Proust, Un amour de Swann, 1913, réédition Le Livre de Poche, page 239)

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe empeser
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
empesé

empesé \ɑ̃.pə.ze\

  1. Participe passé masculin singulier de empeser.

PrononciationModifier