FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Emprunté au latin rigidus (« raide », « dur », « ferme », « consistant », « raide de froid », « droit », « dressé », « tendu », « immobile », « inflexible ») apparenté à rigor (« rigueur ») ; rigide est un doublet savant de raide, roide (→ voir raide et roide).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
rigide rigides
\ʁi.ʒid\

rigide \ʁi.ʒid\ masculin et féminin identiques

  1. Qui ne plie pas, ne peut être déformé ni assoupli.
    • Une barre de fer rigide.
    • Une tige rigide.
    • Le cadavre était rigide.
  2. (Sens figuré) Se dit d'une personne qui se montre sévère, inflexible.
    • Il m'aimait d'autant plus que ma mère simulait une certaine dureté, une sévérité rigide. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 26)
  3. (Spécialement) Qualifie ce qui est dépourvu de souplesse intellectuelle et qui ne pardonne rien aux autres, ni à lui-même.
    • Il y a l'abbé Fortier, ce monarchiste rigide, qui bien certainement ne voudra pas se transformer en prêtre constitutionnel, et qui préférera la persécution au serment. — (Alexandre Dumas, La Comtesse de Charny, avant-propos, 1853)

AntonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
rigide rigides
\ʁi.ʒid\

rigide \ʁi.ʒid\ masculin et féminin identiques

  1. Personne rigide.
    • Ces rigides, qui se gardent d’ailleurs d’écrire et qui, par conséquent, n’éprouvent pas le besoin de vigorifier la langue, préviennent, il est vrai, des excès. — (Revue des études islamiques, 1936, volumes 10 à 11, page 228)

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • rigide sur le Dico des Ados  

RéférencesModifier